Réserve naturelle des Courtils à Bouquelon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Réserve naturelle des Courtils à Bouquelon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Pont-Audemer
Superficie
70 ha
Administration
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Statut patrimonial
La réserve a été classée en 1995
Administration
Assoc. Courtils de Bouquelon
Site web
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

La réserve naturelle des Courtils à Bouquelon est située dans le marais Vernier. Ce sont des lanières de terrain longues de 1 200 mètres séparées par des drains et correspondent à d’anciens courtils (jardins en vieux français car la partie haute de ces terrains était autrefois dévolue à la culture maraîchère. Elle est située sur la commune de Bouquelon où une vingtaine d’hectares de courtils ont été classés en Réserve Naturelle Volontaire dès 1995. C'était la première réserve naturelle volontaire de Haute Normandie.

Les courtils abritent en effet un patrimoine naturel riche de plusieurs espèces protégées et de nombreuses menacées (plus de 150 espèces patrimoniales y ont été recensées). Les bovins d’Écosse, les chevaux de Camargue et les moutons Shetland entretiennent le site et contribuent à lutter contre l'enfrichement. Un sentier de découverte est mis à disposition sur l’une des parcelles de la réserve pour en découvrir les richesses biologiques[1].

La réserve naturelle des courtils de Bouquelon s'étend depuis 2014 sur 70 hectares intégrant aussi une partie du coteau adjacent afin de préserver des continuités écologiques. Elle est gérée depuis son origine par l'association "Courtils de Bouquelon" avec le soutien principal de l'Agence de l'Eau Seine Normandie. Son président est le docteur vétérinaire Guillaume Lecomte et son conservateur le docteur Thierry Lecomte. Tous les ans, des visites y sont organisées sur demande (naturalistes, élus, gestionnaires de milieux naturels, étudiants, journalistes, grand public, ...)

Références[modifier | modifier le code]