Quart de ton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la théorie de la musique
Cet article est une ébauche concernant la théorie de la musique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En musique, un quart de ton est un intervalle équivalent (logarithmiquement) à la moitié du demi-ton, ce dernier équivalant à la moitié du ton.

Grèce antique[modifier | modifier le code]

Le quart de ton était utilisé dans certaines échelles de la musique grecque antique. Ce type de quart de ton — appartenant au genre dit enharmonique — est appelé diésis. Son étendue varie selon les théoriciens : 36/35, 28/27, 39/38, 40/39, 31/30, 32/31. Voir Le genre dans la musique de la Grèce antique.

Musique classique[modifier | modifier le code]

En tempérament égal, le quart de ton fait 50 cents ou 21/24, soit 1,029302236643.

De nombreux compositeurs sont connus pour avoir écrit de la musique incluant des quarts de ton ou la gamme des quarts de ton, parmi lesquels :

Cet intervalle n'est présent comme intervalle constitutif dans aucune musique traditionnelle. En revanche, sous la forme de l'intervalle de trois quarts de ton — ou « seconde neutre » —, il différencie de manière caractéristique les genres dits "zalzaliens"[1] des genres diatoniques (à intervalles de secondes mineures et majeures) et des genres à seconde augmentée (type hijaz). On le trouve dans certains Maqâms de la musique arabe (râst en particulier), ainsi que dans la musique turque (musique classique ottomane - Türk sanat müziği), ouzbèke, ouïghoure, certaines formes de Musique kazakhe et kirghize, certaines musiques afghanes ou iranienne, etc., les musiques des Balkans (grecque, yougoslave, bulgare…), ou encore berbères.

Notations[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de notations musicales standards mais voici les notations utilisées dans le logiciel Lilypond pour écrire des notes altérées[2]. Dans l'ordre un do diminué de 3 quarts de tons, d'un demi-ton (bémol), d'un quart-ton, un do normal (bécarre), un do augmenté d'un quart de ton, un do augmenté d'un demi-ton (dièse) et un do augmenté de 3 quarts de ton ː

{ceseh'' ces''  ceh'' c'' cih'' cis'' cisih''}

Musique contemporaine[modifier | modifier le code]

Clarinette expérimentale disposant d'un clétage permettant de jouer des quarts de ton.
Trompette en C qui permet de jouer des quarts de ton

Certains groupes de musique dite « expérimentale », tel Sigur Ros, emploient le quart de ton ou des gammes identiques à celles du système tonal mais dont chaque degré est augmenté/baissé d'un ou de trois quarts de ton. (Un exemple est écoutable dans la chanson Hun Jord de l'album Von de Sigur Ros, qui est jouée en une gamme de mi mineur décalée d'un quart de ton vers le haut.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nidaa Abou Mrad, « Échelles mélodiques et identité culturelle » dans Jean-Jacques Nattiez (dir.), Musiques, une encyclopédie pour le XXIe siècle, Arles / Paris, Actes Sud / Cité de la musique, , 756-795 p.
  2. (en) « Manuel d'utilisation de Lilypond »

Voir aussi[modifier | modifier le code]