Qila Mubârak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Qila Mubârak
BATHINDA FORT(N-PB-4).jpg
Porte du fort de l'extêrieur
Présentation
Type
Matériau
Construction
Statut patrimonial
Monument d'importance nationale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le Qila Mubârak (pendjabi : ਕ਼ਿਲਾ ਮੁਬਾਰਕ, hindi : क़िला मुबारक, ourdou : قلعہ مبارک), également appelé fort de Bathinda, est un palais fortifié situé à Bathinda, chef-lieu du district de Bathinda, dans l’État du Pendjab en Inde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les briques qui le constituent date de l'Empire kouchan (Ier siècle av. J.-C.IIIe siècle), le premier pays bouddhiste. Construit sous le règne de Kanishka (règne, 127 — 163) et de Raja Dab de l'Empire kouchan, afin de se protéger des invasions des Huns.[réf. nécessaire]

Sa forme actuelle date des environs de 1100-1200, et c'est le plus ancien fort d'Inde.[réf. nécessaire]

En 1754, la ville est capturée[réf. nécessaire] par le Jat, Maharaja Baba Ala Singh (1695-1765), dirigeant de l'État de Patiala.

La version actuelle est construite à partir de 1763 par Bâbâ Âlâ Singh. Elle comporte un important nombre de peintures murales de l'art indien et sikh. Ces décorations représentent une synthèse des symboles classiques de royautés indiennes, mélangeant des références rajputs et mogholes, utilisées afin d’asseoir la légitimité de la dynastie sikh[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]