Projectile en sachet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cartouches et sac projeté

Un projectile en sachets ou un sac à pois (traduction de l'anglais : bean bag rounds, littéralement : « cartouches à sac de haricots ») sont des munitions pour armes à feu, dont les cartouches contiennent des sachets. Ces sachets peuvent contenir du plomb, du sable ou des billes d’acier. Une fois tiré, le sachet se déplie et frappe la cible par le côté plat. Ces munitions peuvent contenir de la teinture pour repérer la cible par la suite, ou bien des agents chimiques pour l'affecter directement. Les cartouches peuvent être tirées depuis un fusil ou un lance grenade[1].

Elles sont utilisées dans plusieurs pays pour contrôler les foules. Elles ont par exemple été utilisées lors des Manifestations de Ferguson en 2014 aux États-Unis[2] et aussi dans les Manifestations de 2019 à Hong Kong contre la loi d'extradition[3], sur les hongkongais, et aussi dans les Manifestations de 2019 au Chili.


Elles ont été utilisées au printemps 2020 à Austin Texas lors de manifestations liées à la mort de George Floyd. Quatre personnes de sexe masculin âgé de 18 à 26 ans ont été hospitalisées à la suite de blessures au niveau du crâne. Deux patients ont été pris en charge en soins intensifs les deux autres ont pu être soignés en ambulatoire[4],[5].

Entre le et le période de manifestations liées à la mort de George Floyddans le Minnesota, l'ensemble des patients victimes de violences policières accueillies dans le système hospitalier du Minnesota ont été évalué médicalement. Sur les 89 patients étudiés deux avait été victime de projectiles en sachet. (45 patients soient environ la moitié souffraient de blessures provoquées par des armes non létales comme les balles en caoutchouc) [6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Armes intermédiaires d'impact à projectiles et leur utilisation en contexte de contrôle de foule », Sécurité publique, du gouvernement du Québec
  2. Ryan J. Reilly et Christine Conetta, « State Senator To Ferguson Police: 'Will I Get Tear-Gassed Again?' », The Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 14 août 2014)
  3. (en) « ‘Very restrained’ – Hong Kong police say 150 rounds of tears gas, 20 bean bag shots fired during anti-extradition law ‘riot’ », (consulté le 18 juin 2019)
  4. Penetrating Injuries from “Less Lethal” Beanbag Munitions NEJM August 14, 2020 DOI: 10.1056/NEJMc2025923
  5. Olson KA, Haselden LE, Zaunbrecher RD, Weinfeld A, Brown LH, Bradley JA, Cardenas TCP, Trust MD, Coopwood B, Teixeira PG, Brown CVR, Aydelotte JD. Penetrating Injuries from "Less Lethal" Beanbag Munitions N Engl J Med. 2020 Sep 10;383(11):1081-1083. DOI:10.1056/NEJMc2025923. Epub 2020 Aug 14. PMID 32797750
  6. Erika A. Kaske et Coll Injuries from Less-Lethal Weapons during the George Floyd Protests in Minneapolis N Engl J Med. 13/01/2021 https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMc2032052?query=TOC