Prieuré Saint-Hilaire de Commagny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Prieuré de Commagny)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Prieuré Saint-Hilaire de Commagny
La maison du prieur.
La maison du prieur.

Ordre Bénédictin
Abbaye mère Abbaye de Saint-Martin d'Autun
Fondation XIIe siècle
Style(s) dominant(s) Roman
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1927, prieuré)
Logo monument historique Classé MH (1930, église)
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Province historique Nivernais
Département Nièvre
Commune Moulins-Engilbert
Coordonnées 46° 58′ 23″ nord, 3° 47′ 32″ est
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Prieuré Saint-Hilaire de Commagny
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Prieuré Saint-Hilaire de Commagny

Le prieuré Saint-Hilaire, dit aussi prieuré de Commagny, est un prieuré médiéval situé à Moulins-Engilbert, au hameau de Commagny, dans le département français de la Nièvre.

Description[modifier | modifier le code]

Le prieuré de Commagny, installé sur le bord d’un petit plateau calcaire à 2,1 km au sud-ouest du château et du village de Moulins-Engilbert. Il se compose d'une église priorale dédiée à Saint-Laurent dont l'une des chapelles attenantes est dédiée à Saint-Gervais et à Saint-Protais. Le bras nord du transept est prolongé par un bâtiment médiéval conventuel où logeait notamment le prieur. Juste à l'ouest de ce dernier, bordant le portail de l'église priorale, se tient le cimetière toujours en activité. Au sud du portail se trouve un second bâtiment dont la destination n'est plus connue aujourd'hui.

Historique[modifier | modifier le code]

Construit au début du XIIe siècle, il est un chef lieu de paroisse et de commune jusqu'au XIXe siècle. Le prieuré fut vendu comme bien national à la Révolution. La commune a vraisemblablement été rattachée une première fois à celle de Moulins-Engilbert le / 27 floréal an II par décret, puis réunie définitivement en 1841.

La première mention de Commagny apparaît en 1161 dans une lettre de l'évêque de Nevers, énumérant les églises de son diocèse dépendantes de l'abbaye de Saint-Martin d'Autun : Colmaniacum.

Lettre qui fut suivie d’une confirmation par le pape Alexandre III dans une bulle de 1164 : ecclesiam de Colmaniaco. Trois ans plus tard, est mentionné le prieuré dans un anniversaire fondé en l’église de Saint-Martin-les-Autun, à la charge de l’abbé.

Commagniacum en 1180.

En 1287 : Comeign[iacum].

Par la suite, on retrouve le prieuré de Commagny et sa communauté dans un échange de terres avec l’abbaye de Bellevaux, en 1289, située sur la commune de Limanton, en fond de vallée, à proximité de la route menant de Moulins-Engilbert à Châtillon-en-Bazois.

La suite de l’histoire du prieuré est assez discrète. Il refait surface au XVe siècle avec une école où vont les enfants des personnages les plus notables des environs.

En 1399 : Commaigniaco.

En 1770, le prieuré est déjà affermé à Nicolas Alloury qui le vend à Messire Jean-Marie Sallonnyier de Montbaron les fontaines dites Bains de Saint-Honoré qu'il détient du Prieuré Saint-Honorat de Saint-Honoré-les-Bains[1].

Vendu comme biens nationaux de 1790 à l'an XII[2]

Monument historique[modifier | modifier le code]

L'ensemble du prieuré fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [3]. L'ancienne église, quant à elle, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Église prieurale[modifier | modifier le code]

Bâtiments conventuels[modifier | modifier le code]

Prieurs[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Propriétés[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Moutet, Les thermes de Saint-Honoré-les-Bains dans : Vents du Morvan, p.52.
  2. sous-série 1Q 825, procés verbaux d'estimation, de soumission et de ventes de biens (Moulins-Engilbert et Préporché 1790-an XII), des archives départementales de la Nièvre
  3. a et b Notice no PA00112926, base Mérimée, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard J. et Serge, Moulins-Engilbert. « À l'écoute des pierres », tome 1 dans Les APN, Coulanges-lès-Nevers, La Camosine, APN, T. n°110, 2003, 40 p.
  • Bernard J. et Serge, Moulins-Engilbert. « À l'écoute des pierres », tome 2 dans Les APN, Coulanges-lès-Nevers, La Camosine, APN, T. n°117, 2003, 44 p.
  • Bernard Serge, Moulins-Engilbert : regards, Nevers, Fédération des œuvres laïques, 1989, 50 p.
  • Serge Bernard, L 'ensemble église -prieuré de Commagny, dans: Vents du Morvan, n°18 Printemps 2005, pp. 2 à7/76. p.
  • Henri Ducros, Saint-Honoré-les-Bains, Impr. Laurent, Saint-Honoré-les-Bains, 1992, pp. 21–22/93.P.
  • Marie-Claude Guyot, Répertoire numérique de lka sous-série 1 Q, domaines nationaux , Nevers, archives départementales de la Nièvre, p. 52.