Porte Sanqualis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Porte Sanqualis
image illustrative de l’article Porte Sanqualis
Vestiges du Mur Servien près de l'emplacement de la porte Sanqualis

Lieu de construction Mur Servien, sur le Quirinal
Date de construction IVe siècle av. J.-C.
Ordonné par Sénat romain
Type de bâtiment Porte fortifiée
Le plan de Rome ci-dessous est intemporel.
Murservien planrome2.png
Porte Sanqualis
Tracé du mur servien et localisation de la Porte Sanqualis (en rouge)

Coordonnées 41° 53′ 50″ nord, 12° 29′ 12″ est
Liste des monuments de la Rome antique

La Porte Sanqualis (latin : Porta Sanqualis) est une des portes du mur servien, située entre la Porte Fontinale et la Porte Salutaris à Rome.

Localisation[modifier | modifier le code]

La porte se situe sur le Quirinal, sur la collis Mucialis, au sud du temple de Semo Sancus Didius Fidius[1], divinité d'origine sabine dont elle tient son nom[a 1], près de l'actuelle Piazza Magnanapoli[2].

Description[modifier | modifier le code]

Les vestiges de la porte près du Largo Magnanapoli, des blocs de tuf sur trois étages, indiquent qu'elle a un plan allongé et comprend une petite cour intérieure[3].

Juste au-delà de la porte, le long du tracé du mur, ont été retrouvés les vestiges d'une voûte de tuf, aujourd'hui intégrés dans le hall du Palazzo Antonelli. Cette structure, similaire à celle observée près de la Porte Raudusculane, a pu servir pour supporter une arme de jet de type baliste ou catapulte. Les techniques de construction utilisées pour construire la structure en voûte permet de dater la construction en 87 av. J.-C. mais à cette époque, la ville s'étend sur le Champ de Mars, bien en avant de la porte. Il doit donc s'agir d'une restauration entreprise dans le cadre de la guerre civile opposant Marianistes et Syllaniens.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Sources modernes :
  • Sources antiques :
  1. Festus, De Significatione Verborum, 343-345

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Samuel Ball Platner et Thomas Ashby, A topographical dictionary of Ancient Rome, Oxford University Press,
  • Eva Margareta Steinby (dir.), Lexicon Topographicum Urbis Romae : Volume Terzo H - O, Edizioni Quasar, , 512 p. (ISBN 88-7140-096-8)
    • (it) Filippo Coarelli, « Porta Sanqualis », dans LTUR III, , p. 332
    • (it) M. Andreussi, « Murus Servii Tullii », dans LTUR III, , p. 322
  • (en) Elisha Ann Dumser, « Porta Sanqualis », Digital Augustan Rome,‎ (lire en ligne)
  • (it) Laura G. Cozzi, Le porte di Roma, Rome, F.Spinosi Ed.,

Article connexe[modifier | modifier le code]