Pont-vieux de Nérac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pont-Vieux de Nérac
Image illustrative de l’article Pont-vieux de Nérac
Géographie
Pays France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Commune Nérac
Coordonnées géographiques 44° 08′ 13″ N, 0° 20′ 30″ E
Fonction
Franchit Baïse
Fonction Piéton
Caractéristiques techniques
Type Pont en arc
Portée principale 12,6 m
Largeur 3,2 m
Matériau(x) Pierre de taille
Construction
Construction XVIe siècle
Historique
Protection Logo monument historique Classé MH (1988)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont-Vieux de Nérac

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Pont-Vieux de Nérac

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

(Voir situation sur carte : Lot-et-Garonne)
Pont-Vieux de Nérac

Le pont-vieux de Nérac est un pont en arc français et l'un des 2 ponts permettant le franchissement de la Baïse à Nérac

Localisation[modifier | modifier le code]

Le pont-vieux est situé dans la commune de Nérac dans le département de Lot-et-Garonne en région Nouvelle-Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

Cet ouvrage actuel remonte au XVIe siècle, mais il devait déjà exister un pont au Moyen Âge. Il est un témoin de l'ancienne grandeur de la capitale de l'Albret. Il a probablement été construit du temps de Henri Ier d'Albret.

Au moment de sa construction, il existait une porte à chaque extrémité du pont. Celle en rive gauche a été détruite avant le XIXe siècle. Celle de la rive droite existait encore en 1836. Elle a servi de magasin à poudre. Elle a dû être démolie au milieu du XIXe siècle.

C'est probablement son débouché insuffisant pour permettre le passage des eaux pendant les crues de la Baïse qui est l'origine des nombreuses reprises dues à des désordres importants.

Il a subi de nombreuses restaurations au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle :

  • une grande brêche rendait le passage périlleux en 1680,
  • il menace ruine en 1699,
  • il faut reprendre les piles et les voûtes en 1705,
  • nouveaux désordres en 1768,
  • nouveaux désordres en 1829.

Pour faire comprendre leur inquiétude, les responsables locaux ont fait passer dessus le préfet. Quand Haussmann est nommé sous-préfet à Nérac en 1832, il doit faire un détour pour atteindre la sous-préfecture.

Une arche en plein cintre a été élargie lors de travaux effectués vers les années 1830-1838 pour rendre la Baïse navigable en amont, vers Condom.

Le pont a été classé au tire des monuments historiques le 14 novembre 1988[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un pont en arc composé d'une arche centrale principale de 12,60 mètres et de deux arches secondaires latérales. Il présente des avant-becs et des arrière-becs traingulaires qui remontent jusqu'au niveau du tablier, formant des refuges pour les piétons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie et source[modifier | modifier le code]

  • Marcel Prade, Les ponts monuments historiques, p. 269, Librairie ancienne Brissaud, Poitiers, 1988 (ISBN 2-902170-54-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]