Plébiscite togolais de 1972

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plébiscite togolais de 1972
Corps électoral et résultats
Inscrits 880 890
Votants 868 989
98,65 %
Pour
99,90 %
Contre
0,10 %
Gnassingbé en 1972.

Un Plébiscite sur le maintien à la présidence du Général Eyadéma a lieu le 9 janvier 1972 au Togo. La population est amenée à approuver le maintien au pouvoir du général Étienne Gnassingbé Eyadéma, cinq ans après le coup d'état militaire du 14 avril 1967 ayant conduit au renversement du président Nicolas Grunitzky , à la dissolution de l'Assemblée nationale et à l'abolition de la constitution de 1963[1].

Le Rassemblement du peuple togolais, alors de facto parti unique fondé par Eyadéma le 30 aout 1969, se réuni en congrès le 24 novembre 1971 et décide à l'unanimité d'organiser un référendum sur la prolongation de ce dernier à la tête de l'état, le scrutin prenant ainsi la forme d'un plébiscite sur sa personne[1],[2].

Les électeurs doivent répondre à la question « Souhaitez-vous que le général Eyadéma continue d'exercer ses fonctions de président de la République, qui lui ont été confiées par l'armée et le peuple ? »[3]

Résultat[modifier | modifier le code]

Le « Oui » remporte une écrasante majorité des suffrages. Sur les 878 voix contre, 877 proviennent de la capitale Lomé et une de la ville de Sokodé. Eyadéma aurait été mécontent du résultat, dont il ne souhaitait pas voir le Oui dépasser les 91 %[4]

Plébiscite togolais de 1972[1],[5]
Choix Votes %
Pour 867 941 99,90
Contre 878 0,10
Votes valides 868 819 99,98
Votes blancs et invalides 170 0,02
Total 868 989 100
Abstentions 11 901 1,35
Inscrits/Participation 880 890 98,65

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (de) Togo, 9. Januar 1972 : Verlängerung von Präsident Eyadémas Amtszeit Démocratie Directe
  2. Comi M Toulabor, Le Togo sous Eyadéma, Karthala, 1990, pages 88-89
  3. Archiv der Gegenwart 1972 16820B, Africa Research Bulletin 1971 2283B
  4. Klaus Ziemer, Démocratisation en Afrique de l'Ouest?, Paderborn 1984, S. 142
  5. Dieter Nohlen et al. (Ed.), L'élection des parlements - Afrique, Berlin 1978, tome IIb, pages 2199, 2205