Piganiol Parapluies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Piganiol
Création 1884
Dates clés 07-07-1988 immatriculation sté actuelle
Fondateurs Jean-Baptiste Poignet
Personnages clés René Piganiol, Henri Piganiol, Jean Piganiol, Matthieu Piganiol
Forme juridique Société_par_actions_simplifiée
Siège social Aurillac (France)
Direction Jean Piganiol, Matthieu Piganiol
Actionnaires Famille Piganiol
Activité Autres activités manufacturières (code 3299Z)
Produits Parapluie, ombrelle
Effectif 32 en 2014
SIREN 345 238 851
Site web http://www.piganiol.fr

Chiffre d'affaires 3 885 400 € au 31/05/2015[1]

comptes récents non disponibles

Résultat net 71 100 € au 31/05/2015

Piganiol est une entreprise familiale française fondée en 1884, spécialisée dans la fabrication de parapluies. Elle est installée à Aurillac, capitale française du parapluie, dans le Cantal en France. La société Piganiol est une des plus anciennes fabrique de parapluies, encore existante à Aurillac.[réf. souhaitée]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • En 1884, Jean-Baptiste Poignet crée la société 16 rue des Fossés à Aurillac.
  • En 1911, Jean Delort en association avec M. Terrise prend la succession de M. Poignet.
  • En 1931, René Piganiol, militaire de carrière, prend la succession de son beau-père à la tête de l'entreprise.
  • En 1949, Henri Piganiol, fils cadet de René, devient le dirigeant de la société[2].
À l'étroit dans les locaux historiques en centre ville, l'entreprise déménage en 1968 sur un nouveau site industriel, 9 rue Ampère à Aurillac ; c'est l'actuel siège de l'entreprise.
  • En 1974, Jean Piganiol, fils aîné d'Henri, rejoint la société dont il deviendra le dirigeant en 1984.
Sous sa direction, l'entreprise développe le parapluie publicitaire. La concurrence asiatique émerge à cette époque.
En 1998, la société est à l'origine de la création du label "L'Aurillac parapluie" regroupant les trois derniers fabricants de parapluies d'Aurillac : Dalbin, Piganiol et Sofrap.
  • En 2004, Matthieu Piganiol, fils cadet de Jean, intègre la société familiale. Il représente la 5e génération au sein de la même famille et la 4e génération de père en fils à occuper un poste de dirigeant au sein de l'entreprise.
  • En 2009, l'entreprise reçoit le label Entreprise du patrimoine vivant attribué par le Ministère de l'Économie, de l'industrie et de l'emploi.

Produits[modifier | modifier le code]

Face à la concurrence asiatique, la production de l'entreprise Piganiol est passée du parapluie comme objet utilitaire servant à se protéger de la pluie au parapluie accessoire de mode. Cette évolution s'est faite en une génération.

La production de parapluies se divise aujourd'hui en 3 activités principales :

  • des parapluies haut-de-gamme avec près de 200 références pour chaque saison
  • des parapluies publicitaires et parapluies sur-mesure pour événements, produits dérivés, commandes spéciales;
  • une activité de sous-traitance pour l'industrie du luxe.

Comme pour tout accessoire de mode, la Maison Piganiol crée 2 collections de parapluies par an qui s'inspirent des tendances de la mode, des derniers défilés de mode et des recommandations des grands cabinets de style parisiens. La Maison Piganiol propose ainsi chaque année des parapluies pour femme et pour homme, en phase avec la mode :

  • printemps / été comme par exemple en 2017 les collections Récréation, PsychoTropics et Lands of Savanna
  • automne / hiver comme par exemple durant l'hiver 2016 les collections Academic, Radical et Misty Forest

Enfin, la Maison Piganiol propose des modèles spécifiques comme le parapluie de Berger ou le parapluie L'Aurillac, qui offrent une qualité haut-de-gamme avec des finitions soignées et un service après-vente à vie.

Aujourd'hui, la Maison Piganiol s'attache à poursuivre la fabrication et la création de parapluies de fabrication française. Privilégiant la sauvegarde de savoir-faire séculaires et de métiers aujourd'hui en voie de disparition comme le carcassier ou l'aiguilletière, la Maison Piganiol propose des parapluies Tradition qui sont entièrement fabriqués artisanalement par 35 ouvrières à Aurillac dans le Cantal.

Défendant le Made in France, la Maison Piganiol s'attache aussi dans ses collections bi-annuelles de parapluies à défendre une certaine idée du savoir-faire français, accordant aussi bien son attention aux finitions de ses parapluies qu'aux détails et à la qualité de leurs toiles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « identité, chiffre d'affaires, résultat, bilans de Piganiol », sur www.societe.com (consulté le 29 juin 2019)
  2. Henri Piganiol est décédé en septembre 2016, dans sa 90e année. La Montagne, 15 septembre 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]