Pierre Vérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’anthropologie image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant l’anthropologie et la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pierre Vérin
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
Nationalité
Formation
Autres informations
Membre de

Pierre Vérin, né le à Niort[1] et mort à Limoges le (à 76 ans)[2], est un anthropologue, archéologue[3] et linguiste français de renommée internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Vérin a fait ses études à la Sorbonne (licences ès-lettres et en droit), à l'ENFOM (stage à Madagascar) et à l'École des langues orientales (diplômes de malgache et de langues océaniennes) puis d'anthropologie à l'université Yale.

À partir de 1961 à l'ORSTOM en Polynésie française, il revient dès 1962 à la Faculté des lettres et sciences humaines de Tananarive d'où il part en 1973 pour les Antilles. De 1975 à 1980, il est détaché comme conseiller culturel au Burundi puis à l'île Maurice, et enfin comme chef de la mission de coopération française aux Comores.

Il assure à partir de 1980, à la suite de Jacques Faublée (1912-2003), les fonctions de professeur de malgache à l’institut national des langues et civilisations orientales (dont il devient vice-président en 1986). Il est également directeur du centre d’études et de recherches sur l’océan Indien occidental, membre élu de l’Académie des sciences d'outre-mer et de l'Académie nationale malgache, président de section au conseil national des universités où il est élu sur la liste du Sgen-CFDT (15e section : langues et littératures arabes, chinoises, japonaises, hébraïque, d'autres domaines linguistiques).

En 1996, il rejoint l'université française du Pacifique où il est professeur de civilisation polynésienne, président de l'université de 1997 à 1999 avant la création de l’université de la Polynésie française issue de la séparation entre l'université de la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie.

Il a également été le directeur du musée d'art et d'archéologie Isoraka à Tananarive.

À sa mort, il a laissé une importante œuvre écrite sur le Pacifique et l’océan Indien, plus particulièrement Madagascar et l’archipel des Comores, où il a travaillé avec de nombreux anthropologues, linguistes et historiens.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie sommaire[modifier | modifier le code]

  • Pierre Vérin, Claude Allibert, Narivelo Rajaonarimanana, L'extraordinaire et le quotidien : variations anthropologiques : hommage au professeur Pierre Vérin, Éd. Karthala, 2000 - 607 pages (ISBN 2-84586-083-8)
  • Pierre Vérin, Madagascar, Éd. Karthala
  • Pierre Vérin, Les Comores, Éd. Karthala
  • Emmanuel Nirina Vérin, Pierre Vérin, Histoire de la révolution comorienne - décolonisation, idéologie et séisme social, L'Harmattan, Centre d'études et de recherches sur l'Océan indien occidental, (ISBN 978-2-7384-7752-1)
  • Emmanuel Nirina Vérin, Pierre Vérin, Archives de la révolution comorienne, 1975-1978 - le verbe contre la coutume,L'Harmattan, Centre d'études et de recherches sur l'Océan indien occidental, (ISBN 978-2-7384-7753-8)
  • Narivelo Rajaonarimanana, Pierre Vérin, Dictionnaire français-malgache, L'Asiathèque
  • Pierre Vérin, Madagascar, Éd. Karthala
  • Pierre Vérin, Michel Peltereau-Villeneuve, Jean-Pierre Hammer, Les Zafimaniry et leurs traditions esthétiques, Institut national des langues et civilisations orientales IBIS Press 2004 (ISBN 9782910728410)
  • Pierre Vérin, L'ancienne civilisation de Rurutu (îles Australes, Polynésie française) : la période classique,ORSTOM, 1969 - 318 pages
  • René Battistini, Pierre Vérin, Géographie des Comores, Agence de coopération culturelle et technique, Nathan, Paris, 1984, 142 p. (ISBN 2-09-164603-2)
  • André Saura, Pierre Vérin, Philibert Tsiranana, 1910-1978 : Le crépuscule du pouvoir, L'Harmattan, 2006
  • Fulgence Fanony, Pierre Vérin, Littérature orale malgache : Le tambour de l'ogre et autres contes..., L'Harmattan, 2001 - 322 pages
  • Pierre Vérin, Le roi ne meurt pas - Rites funéraires princiers du Betsiléo, Madagascar, Éd. Karthala, 1997
  • Bernard Lugan, Pierre Sirven et Pierre Vérin, "Rapport de fouille de la grotte de Ndama[5]".
  • Bernard Lugan, Pierre Sirven et Pierre Vérin, "Rapport de fouille de la grotte de Mucucu[6]".
  • Pierre Vérin, Robert Veccella, Sylvie André, L'Amérique hispanique et le Pacifique - hommage à Hugo Neira, (ISBN 978-2-84586-712-3) Éd. Karthala 2005
  • Pierre Vérin, Maurice avant l'Isle de France - Anthologie de textes anciens, Nathan, 1983, 128 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]