Pierre-Paul Lemercier de La Rivière de Saint-Médard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemercier.
Pierre-Paul Lemercier de La Rivière de Saint-Médard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
GrignyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Pierre-Paul Lemercier de La Rivière de Saint-MédardVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Pierre-Paul Lemercier[1] de La Rivière, né le à Saumur (Maine-et-Loire)[2] et mort le à Grigny (Essonne)[3], était un administrateur colonial et physiocrate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ordre naturel et essentiel des sociétés politiques, 1767

Ses parents étaient Paul-Philippe Le Mercier de la Rivière de Saint-Médard, écuyer, trésorier de France et intendant des finances de la généralité de Tours, et Marie-Claude Le Bigot de la Chouanière.

Conseiller au parlement de Paris de 1747 jusqu'à l'abolition des offices par la Révolution, il devint intendant de la Martinique de 1759 à 1764, grâce à Madame de Pompadour.

L'impératrice Catherine II l'appela en Russie en 1767. Dans son ouvrage capital : l'Ordre naturel et essentiel des sociétés politiques (1767), il se prononce pour le pouvoir monarchique dans sa doctrine du despotisme légal, ce qui donna lieu à une controverse entre Voltaire et Mably.

Denis Diderot, ami personnel de Lemercier, imposa cet ouvrage dans les milieux philosophiques, d'ordinaire très hostiles aux physiocrates.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L’Ordre naturel et essentiel des sociétés politiques. (2 tomes), Londres - Paris, 1767 disponible sur Gallica.
  • L’intérêt général de l’Etat, ou la liberté du commerce des blés, Amsterdam - Paris, 1770.
  • De l’instruction publique, Paris, 1775 disponible sur Gallica.
  • Essais sur les maximes et loix fondamentales de la monarchie française, ou Canevas d’un Code constitutionnel, Paris, 1789.
  • Palladium de la constitution politique, ou Régénération morale de la France, Paris, [s. а.].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En fait « Paul-Pierre Le Mercier » selon son acte de baptême.
  2. Archives départementales du Maine-et-Loire, État-civil numérisé, ville de Saumur, paroisse Notre-Dame-de-Nantilly, 1711-1727, vue 331.
  3. Archives départementales de l'Essonne, État-civil numérisé, commune de Grigny (Essonne), NMD an V-an X, vue 6, acte du 7 frimaire an X.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]