Philippe Puaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Philippe Puaud
Fonctions
Député de la Vendée (1986-1988)
Gouvernement Ve République
Biographie
Date de naissance (83 ans)

Philippe Puaud, né le à Sainte-Hermine (Vendée), cadre d'Électricité de France, est un homme politique français, député de la Vendée de 1986 à 1988.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Militant de la CGT, il adhère à la SFIO, et devient Premier secrétaire de la fédération de la Vendée du Parti socialiste.

Il est élu député de la Vendée en 1986, au scrutin de liste à représentation proportionnelle. Lors du renouvellement de 1988, qui voit le retour au scrutin uninominal à deux tours, il est candidat dans la deuxième circonscription, face à Philippe Mestre (UDF) qui remporte l'élection.

Conseiller municipal de La Roche-sur-Yon, il rompt avec le PS en 1995 et adhère alors au PCF.

« Je démissionne de mon poste de conseiller, je rends ma carte au PS, je demande mon adhésion au PCF (...) pour rester aux côtés des plus déshérités », déclare-t-il alors à L'Humanité[1], expliquant sa décision par les « méthodes de gestion de la municipalité et certains membres éminents de la direction du PS ». Rappelant avoir voté non au référendum sur le Traité de Maastricht « pour ne pas voter avec les centristes », il dit faire « partie de ceux qui pensent qu’il faut changer l’Europe des marchands en Europe sociale » et conclut : « J’ai toujours combattu la social-démocratie qui n’est autre que l’aménagement du libéralisme[2]. »

Militant laïque, il est élu vice-président de la Fédération nationale de la Libre pensée en juillet 2000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'Humanité, 13 avril 1995.
  2. Ibid.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire de la politique française, sous la dir. d'Henry Coston, tome IV, Paris, 1982
  • Blancs, bleus, rouges, histoire politique de la Vendée, 1789-2002, par Yves Hello, Geste éditions, 2004