Philippe Mestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mestre.

Philippe Mestre
Illustration.
Philippe Mestre vers 1978-1981.
Fonctions
Ministre des Anciens Combattants et Victimes de guerre

(2 ans, 1 mois et 11 jours)
Président François Mitterrand
Gouvernement Édouard Balladur
Prédécesseur Louis Mexandeau
Successeur Pierre Pasquini
Député de la 2e circonscription de la Vendée

(4 ans, 10 mois et 8 jours)
Prédécesseur aucun (création de la circonscription)
Successeur Léon Aimé
Député de la Vendée
scrutin proportionnel à un tour

(2 ans, 1 mois et 12 jours)
Prédécesseur aucun
Successeur aucun (rétablissement du scrutin majoritaire)
Député de la 1re circonscription de la Vendée

(4 ans, 8 mois et 30 jours)
Prédécesseur Paul Caillaud
Successeur aucun (scrutin proportionnel)
Directeur de cabinet du Premier ministre

(3 ans, 1 mois et 14 jours)
Premier ministre Raymond Barre
Prédécesseur Daniel Doustin
Successeur Robert Lion
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Talmont (France)
Date de décès (à 89 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Française
Parti politique UNR, UDF, UMP
Diplômé de École nationale de la France d'outre-mer
Profession Préfet
PDG

Philippe Mestre, né le à Talmont (devenue Talmont-Saint-Hilaire), dans la Vendée et mort le [1], est un homme politique français.

Député de la Vendée de 1981 à 1993, il est ministre des Anciens Combattants et Victimes de guerre de 1993 à 1995.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'École nationale de la France d'outre-mer en 1951, Philippe Mestre commence sa carrière comme attaché parlementaire de son oncle Pierre-Olivier Lapie.

Nommé administrateur de la France d'Outre-Mer, il est successivement chef adjoint de cabinet du gouverneur de l'Afrique-Équatoriale française (1951), chef de district au Congo-Brazzaville (1952-1957), directeur de cabinet du haut-commissaire au Congo (1957-1960), sous-préfet de Cassaigne en Algérie et directeur adjoint chargé de l'information à la délégation générale en Algérie (1961), directeur de cabinet du préfet d'Indre-et-Loire (1962), président de la Mission interministérielle pour les rapatriés d'outre-mer (1969-1970), préfet du Gers 1970-1971, préfet de la région Basse-Normandie, préfet du Calvados 1973-1976, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de la Loire-Atlantique 1976-1978.

Il a appartenu aux cabinets de Pierre Messmer, ministre des Armées (1964-1969), et de Jacques Chaban-Delmas, Premier ministre (1969-1972), avant de diriger, de 1978 à 1981, le cabinet de Raymond Barre, Premier ministre.

Élu député de la Vendée (1re circonscription) en 1981, il est réélu en 1986 à la proportionnelle, puis en 1988 et en 1993 dans la deuxième circonscription de la Vendée.

Vice-président de l'Assemblée nationale (1986-1988), il est membre de l'UDF, dont il est le délégué général adjoint aux adhérents directs. Il dirige la campagne présidentielle de Raymond Barre en 1987-1988.

En 1983, il échoue à se faire élire maire de La Roche-sur-Yon contre le sortant Jacques Auxiette (PS) et est vice-président du conseil régional des Pays de la Loire de 1986 à 1998.

Il est ministre des Anciens Combattants et Victimes de guerre du gouvernement Édouard Balladur de 1993 à 1995.

Il est PDG de la société éditrice du quotidien régional Presse-Océan de 1981 à 1993.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Quand flambait le Bocage, éd. Robert-Laffont, 1970
  • Demain, rue Saint-Nicaise, éd. Robert-Laffont, 1990 (ISBN 2-221-06946-3)
  • Devant douze fusils, éd. France-Empire, 2000 (ISBN 2-7048-0896-1)
  • Un acte manqué : si Pétain avait rallié Alger en 1942, éd. France-Empire, 2012 (ISBN 978-2-7048-1164-9)
  • Mon roi d'un an : François II, éd. France-Empire, 2013

Quand flambait le bocage a été adapté pour la chaîne de télévision TF1 en 1978 par Claude-Jean Bonnardot avec Véronique Delbourg, Bruno Pradal, Marie-Georges Pascal et Jenny Arasse.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vendée – Talmont-St-Hilaire – Décès de l’ancien ministre Philippe Mestre », sur lereportersablais.com, 26 avril 2017 (consulté le 26 avril 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]