Philippe Poitevin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poitevin.
Philippe Poitevin
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation

Philippe Poitevin, né le à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, mort le à Marseille, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philippe Poitevin est l'élève de Joseph Marius Ramus et d'Armand Toussaint. Il débute au Salon de 1855 et produit surtout des bustes. Après un séjour d'une dizaine d'années à Paris, il se fixe à Marseille.

Il travaille pour le palais Longchamp de Marseille où, dans l'escalier d'honneur du musée des beaux-arts, il réalise deux groupes de deux enfants portant des cartouches où sont gravés les noms d’artistes « Finsonius » et « Dandré-Bardon »[1], ainsi que quatre médaillons en bronze, de part et d’autre des portes d'entrée des musées, représentant Georges Cuvier et Aristote pour la porte du muséum d'histoire naturelle, Nicolas Poussin et Pierre Puget pour celle du musée des beaux-arts. Pour le nymphée du palais Longchamp, il réalise le buste de Maximin-Dominique Consolat[2] qui fait face à celui de l'ingénieur Franz Mayor de Montricher, sculpté par André-Joseph Allar. Philippe Poitevin orne également la façade du palais des Arts de Marseille du buste de Sésostris pour figurer l'art de l'Égypte antique, et de celui de Léon X pour représenter la Renaissance italienne.

Collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Marseille, musée des beaux-arts :
    • Le Joueur de billes, 1859, statuette en bronze[3].
    • Le Joueur de toupie, 1860, statuette en bronze[4].
    • Daphnis et Chloé, 1875, groupe en marbre[5].
    • Portrait de la femme de l'artiste, 1893, buste en marbre[6].
    • Jeune fille à l'aiguille, marbre[7].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Paule Vial, Le palais Longchamp : À la gloire de l'eau,des Arts et des Sciences, Marseille, Images en manœuvres éditions, coll. « Itinéraire de la mémoire », , 175 p. (ISBN 978-2-908445-05-3, OCLC 26590219), p. 110
  2. Maire de Marseille à l'origine de la construction du canal de Marseille.
  3. Notice no 000SC004428, base Joconde, ministère français de la Culture
  4. Notice no 000SC004429, base Joconde, ministère français de la Culture
  5. Notice no 000SC004431, base Joconde, ministère français de la Culture
  6. Notice no 000SC005050, base Joconde, ministère français de la Culture
  7. « jeune Fille à l'aiguille », notice no 000SC004430, base Joconde, ministère français de la Culture

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte, (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 9782862764412, OCLC 920790818, notice BnF no FRBNF40961988), p. 365.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :