Phil Bredesen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Phil Bredesen
Image illustrative de l'article Phil Bredesen
Fonctions
48e gouverneur du Tennessee
Prédécesseur Don Sundquist (en)
Successeur Bill Haslam
Maire de Nashville
Prédécesseur Bill Purcell
Successeur Bill Boner (en)
Biographie
Nom de naissance Philip Norman Bredesen Jr.
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Oceanport (New Jersey)
Parti politique Parti démocrate
Diplômé de université Harvard

Phil Bredesen
Gouverneur du Tennessee

Philip Norman Bredesen Jr. (né le ) est un homme politique américain démocrate, maire de Nashville de 1991 à 1999 et quarante-huitième gouverneur de l'État du Tennessee (2003-2011).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Phil Bredesen est né le . Il grandit dans une petite communauté agricole Shortsville (en) près de New York[1]. Il sortit diplômé d'Harvard.

Carrière dans le secteur privé[modifier | modifier le code]

Phil Bredesen rejoint Nashville en 1975. Il y créée quelques années plus tard la HealthAmerica Corp., une compagnie d'assurance[1] cotée au New York Stock Exchange. Il en vend ses parts pour 47 millions de dollars[1] en 1986 avant de commencer une carrière politique.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Maire de Nashville[modifier | modifier le code]

Après une succession de défaites électorales locales ou nationales entre 1987 et 1991, Bredesen fut aisément élu maire de la ville de Nashville en 1991.

En 1995, il est réélu maire de Nashville.

Durant ses deux mandats, il augmente les impôts fonciers et baisse ceux des entreprises. Il estime que sa politique fiscale a permis de construire de nouvelles écoles et bibliothèques et d'attirer de nouvelles entreprises[1]. Un nouveau grand stade, appelé le Coliseum, est également construit sous son mandat[1], permettant d'attirer les Oilers de Houston à Nashville (sous le nom de Titans du Tennessee)[2].

Gouverneur du Tennessee[modifier | modifier le code]

Bredesen se présente une première fois au poste de gouverneur du Tennessee en 1994. Dépensant une partie de sa fortune personnelle, il est accusé de vouloir acheter l'élection[3]. Dans un contexte de vague républicaine, il est battu par le républicain Don Sundquist (en).

En novembre 2002, Bredesen est à nouveau candidat. Il remporte la primaire démocrate avec 79 % des voix, devant cinq autres candidats[3]. Il fait campagne sur un programme de réforme sociale et est élu gouverneur, battant le républicain Van Hilleary (en).

En novembre 2006, il est réélu avec 69 % des voix contre 30 % au candidat républicain Jim Bryson[4]. Il est le premier gouverneur depuis plus d'un siècle à remporter la totalité des 95 comtés de l'État[5].

Le , il signe une résolution « pressant le Congrès de reconnaître la souveraineté du Tennessee sous le dixième amendement de la Constitution »[6].

Une ambition nationale[modifier | modifier le code]

En février 2009, à la suite du retrait de Tom Daschle, le nom de Phil Bredesen revient avec insistance pour le poste de secrétaire à la Santé et aux Services sociaux des États-Unis dans l'administration Obama. Ce possible choix est critiqué par la gauche, Bredesen ayant fait sortir 170 000 personnes du programme Medicaid pour réduire les déficits alors qu'il était gouverneur[2],[7]. C'est finalement la gouverneure du Kansas Kathleen Sebelius qui est retenue pour le poste[2].

En septembre 2017, alors que le républicain Bob Corker choisit de ne pas se représenter en 2018, Bredesen affirme qu'il n'a pas l'intention de candidater au Sénat des États-Unis. Bredesen, le dernier démocrate à avoir gagné une élection à l'échelle du Tennessee, est poussé par de nombreux démocrates à reconsidérer sa position. Le mois suivant, il annonce songer à une candidature[5]. Le , il lance sa campagne sénatoriale dans une vidéo publiée en ligne[8].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Phil Bredesen est marié à Andrea Conte, ils emménagèrent à Nashville en 1975. Ils sont parents d'un fils unique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Associated Press, « Income Tax Central to Tenn. Governor's Race », sur foxnews.com, (consulté le 8 décembre 2017).
  2. a, b et c (en) Jonathan Mattise et Erik Schelzig, « The last Democrat to win a statewide race in Tennessee is running for Bob Corker's Senate seat: source », sur chicagotribune.com, (consulté le 8 décembre 2017).
  3. a et b (en) Joel Roberts, « Lamar Alexander Wins In Tennessee », sur cbsnews.com, (consulté le 8 décembre 2017).
  4. (en) Kirk Johnson, « THE 2006 ELECTIONS: GOVERNORS; Democrats Oust G.O.P. In Governing Six States », sur query.nytimes.com, (consulté le 8 décembre 2017).
  5. a et b (en) Joel Ebert et Joey Garrison, « Former Democrat Gov. Phil Bredesen considers Tennessee US Senate bid », sur tennessean.com, (consulté le 8 décembre 2017).
  6. (en) « Tennessee Governor Signs Sovereignty Resolution », Tenth amendment center, 27 juin 2009.
  7. (en) Chris Frates, « HHS rumors spark Bredesen backlash », sur politico.com, (consulté le 8 décembre 2017).
  8. (en) Joel Ebert, « Former Gov. Phil Bredesen launches US Senate bid with campaign video », sur tennessean.com, (consulté le 8 décembre 2017).

Liens internes[modifier | modifier le code]

(http://www.state.tn.us/governor/)