Phare d'Alistro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alistro (homonymie).
Phare d'Alistro
Alistro, Leuchtturm.jpg
Localisation
Coordonnées
Adresse
Histoire
Construction
Automatisation
1988
Statut patrimonial
Recensé à l'inventaire généralVoir et modifier les données sur Wikidata
Visiteurs
non
Architecture
Hauteur
27 m
Élévation
96 m
Matériau
Équipement
Lanterne
Lampe halogène 180 W
Optique
de focale
Portée
23 milles (42 km)
Feux
Identifiants
ARLHS
Amirauté
E0864Voir et modifier les données sur Wikidata
NGA
8136Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Corse
voir sur la carte de Corse
Red pog.svg

Le phare d'Alistro est bâti sur la commune de San-Giuliano (Haute-Corse), au nord de la pointe d'Aléria, proche d'Alistro. Il est à 50 m du sémaphore d'Alisto.

Il sert à baliser le littoral est de la Corse entre Bastia et Solenzara, zone côtière ne possédant pas de repère.

Il est construit dans les terres, à 1,3 km du littoral, pour profiter d'une élévation naturelle du terrain (de 66 m).

Historique[modifier | modifier le code]

À son allumage en 1864, il possédait un feu fixe blanc de premier ordre.

En 1910, il a été remplacé par un feu à deux éclats toutes les 10 secondes.

En septembre 1943, la coupole du phare a été endommagée par les troupes allemandes. En 1945, il a été remis en état ; le soubassement en pierre sous la lanterne na pas été reconstruit, réduisant la hauteur du phare d’environ 3 mètres[1].

Le phare a été électrifié en 1964.

Phare actuel[modifier | modifier le code]

C'est une tour octogonale en pierres apparentes de 27 m centrée en façade d'un corps de logis en briques et pierres apparentes. Ce bâtiment abritait les deux logements de gardiens.

Émettant 2 éclats blancs toutes les 12 secondes, il a une portée de 23 miles nautiques soit 42 km.

Il a été automatisé en 1988 et n'est donc plus gardienné. Il ne se visite pas[2].

Sémaphore d'Alistro[modifier | modifier le code]

Le sémaphore d'Alistro, réalisé entre 1989 et 1998, est l’œuvre des architectes Dominique Villa et Jean Michel Battesti.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Phare d´Alistro », sur www.mediterraneanlighthouses.org (consulté le 17 novembre 2019)
  2. « PHARE DE ALISTRO (Aleria) - PHARES DE FRANCE », sur pharesdefrance.canalblog.com, (consulté le 16 novembre 2019)