Phantasmes (film, 1975)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fantasmes.
Phantasmes
Réalisation Jean Rollin
Scénario Jean Rollin
Acteurs principaux
Sociétés de production Impex Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Pornographie / horreur / fantastique
Durée 88
Sortie 1975

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Phantasmes est un film français de Jean Rollin sorti en 1975.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après une agression, une jeune femme est recueillie par un étrange châtelain.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Histoire du film[modifier | modifier le code]

Phantasmes est le premier film pornographique de Jean Rollin. Contrairement à ses précédents films érotiques Jeunes filles impudiques et Tout le monde il en a deux[2], le réalisateur signe ce film de son nom. Si, après ses échecs commerciaux, il se doit de répondre à la demande des producteurs et du public en incluant beaucoup de scènes de sexe « hardcore » dans son film, celui-ci comporte néanmoins un certain nombre d'éléments propres à l'univers du réalisateur qui le « reconnaît » comme faisant partie de son œuvre. Mais le film sera un nouvel échec et Rollin devra pendant plusieurs années réaliser des films « X » sans ambition et impersonnels.

Évelyne Thomas[modifier | modifier le code]

Évelyne Thomas, créditée sous le pseudonyme de Mylène d'Antès, tient ici son plus « grand » rôle au cinéma. C'est José Bénazéraf, avec qui elle tourne La Planque/Perverse Isabelle et La Planque 2, qui la présente à Jean Rollin[3]. Au cours de sa courte carrière[4] elle retrouve par deux fois le réalisateur de Phantasmes. En 1978, dans Les Raisins de la mort, elle joue Brigitte, l'amie de l'héroïne interprétée par Marie-Georges Pascal, victime du « malade » du train et l'année suivante, et l'année suivante, dans Fascination, on la retrouve aux côtés de Muriel Montossé, Franca Maï et Brigitte Lahaie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf.IMDb
  2. Signés sous le pseudonyme de Michel Gentil
  3. Cf.interview de Jean Rollin sur shockingimages
  4. IMDb ne donne dans sa filmographie que les trois films de Rollin. EGAFD donne en plus deux titres de José Bénazéraf (La planque et La planque 2) et encyclocine donne un troisième film de Bénazéraf Une garce en chaleur, version hard de Voir Malte et mourir.

Liens externes[modifier | modifier le code]