Paul Ehrenfest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant  un physicien
Cet article est une ébauche concernant un physicien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Paul Ehrenfest
Paul Ehrenfest.jpg

Paul Ehrenfest

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
École polytechnique (en)
Université de Vienne
Université de Göttingen (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Académie des sciences d'URSS (d), société russe de physique chimie (d), Académie royale néerlandaise des arts et des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata
Directeur de thèse
Élève
Étudiant de thèse

Paul Ehrenfest (né le à Vienne et mort le à Amsterdam) est un physicien théoricien autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Niels Bohr et Ehrenfest à la gare de Leyde, en compagnie de Paul Ehrenfest junior.

Il étudie à la Technische Hochschule de Vienne à partir d'octobre 1899, où il suit les cours de Boltzmann sur la « théorie mécanique de la chaleur », notre actuelle théorie cinétique des gaz.

En 1901, il étudie à Göttingen, où il suit les cours de Klein et Hilbert en mathématiques, d'Abraham en électromagnétisme, ainsi que ceux de Stark, Nernst, Schwarzschild et Zermelo. Il y rencontre également sa future femme, la mathématicienne russe Tatiana Afanassieva, avec qui il écrira en 1911 un article renommé[1] sur les fondements de la mécanique statistique.

Il soutient sa thèse, Le mouvement des corps rigides dans les fluides et la mécanique de Hertz, sous la supervision de Boltzmann, le 23 juin 1904 à Vienne.

Il succède à Lorentz à la chaire de physique théorique de l'université de Leyde.

Il eut avec sa femme quatre enfants, dont une fille, Tatiana Pavlovna Ehrenfest, née en 1905 et devenue mathématicienne également.

Souffrant d'une forte dépression[2], il se suicide en 1933 après avoir tué son fils Wassik, atteint du syndrome de Down, avant qu'il ne soit victime des « euthanasies » de l'eugénisme nazi. Il écrira à ses amis Bohr, Einstein, James Franck et Richard Chase Tolman :

« Ces dernières années il m'est devenu de plus en plus difficile de suivre les développements de la physique avec compréhension. Après avoir essayé, chaque fois plus irrité et déchiré, j'ai finalement abandonné, à mon plus grand DÉSESPOIR. »[3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Paul & Tatiana Ehrenfest, The Conceptual Foundations of the Statistical Approach in Mechanics, Dover, Inc. (1990), ISBN 0-486-66250-0. Réédition d'un article classique paru initialement en 1912 (en allemand). Niveau second cycle universitaire.
  2. Halpern, Paul (2006). Brotherly Advice: Letters from Hugo to Paul Ehrenfest in his Final Years. http://meetings.aps.org/link/BAPS.2006.MAR.V42.1. American Physical Society Bulletin.
  3. Louisa Gilder, The Age of Entanglement: When Quantum Physics Was Reborn. p. 147.