Aller au contenu

Passage Cottin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

18e arrt
Passage Cottin
Voir la photo.
L'escalier du passage Cottin vu de la rue du Chevalier-de-La-Barre.
Voir la plaque.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Clignancourt
Début Rue Ramey
Fin Rue du Chevalier-de-La-Barre
Morphologie
Longueur 130 m
Largeur 2,2 m
Géocodification
Ville de Paris 2362
DGI 2369
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Passage Cottin
Géolocalisation sur la carte : 18e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 18e arrondissement de Paris)
Passage Cottin

Le passage Cottin est une voie de la butte Montmartre dans le 18e arrondissement de Paris (France).

Situation et accès

[modifier | modifier le code]

Elle commence au 17, rue Ramey et finit au 18, rue du Chevalier-de-La-Barre.

D'une longueur de 130 mètres[1], la première partie est plane tandis que la seconde est constituée d'un long escalier très escarpé, étroit de 2,2 mètres[2].

Origine du nom

[modifier | modifier le code]

Le passage porte le nom de celui qui fut le propriétaire des terrains adjacents[3],[4].

Cette voie privée est devenue une voie publique classée dans la voirie de Paris par un arrêté préfectoral du .

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

[modifier | modifier le code]
  • Cette voie est comprise, en partie, dans le site du Vieux Montmartre.

Dans la culture

[modifier | modifier le code]

Maurice Utrillo a peint en 1912 Le Passage Cottin, une huile sur carton de 62 × 46 cm, visible au musée national d'Art moderne du Centre Pompidou, en prenant le passage Cottin comme modèle[3],[5].

L'acteur Fabrice Luchini a évoqué le magasin de fruits et légumes que ses parents tenaient à l'angle du passage Cottin et de la rue Ramey[6],[7].

  • Depuis 1997, un banquet y réunit environ deux fois par an une centaine de personnes, en majorité du quartier[8].
  • En 2005, une photographie de la rue prise en 1905 y a été reconstituée avec une quarantaine de personnes[9].

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Le passage Cottin », Recherche des rues de Paris, sur www.v2asp.paris.fr, Mairie de Paris.
  2. Danièle Chadych et Dominique Leborgne (ill. Jacques Lebar), Le Guide du promeneur. 18e arrondissement, Paris, Parigramme, coll. « Le Guide du promeneur », , 262 p. (ISBN 2-84096-000-1), p. 138.
  3. a et b Amélie Chazelles (préf. Claude Charpentier), Montmartre vu par les peintres, Paris, Vilo, coll. « Vu par les peintres », , 149 p. (ISBN 2-88001-219-8), p. 98.
  4. Pierre de Lagarde et Alfred Fierro, Vie et histoire du XVIIIe arrondissement : Grandes Carrières, Clignancourt, Goutte d'Or, La Chapelle..., Paris, Hervas, , 158 p. (ISBN 2-903118-37-X), p. 127.
  5. Jean Fabris, Utrillo, sa vie, son œuvre, Frédéric Birr, , 184 p. (ISBN 2-85754-009-4), p. 85 et 202.
  6. Fabrice Luchini, Comédie française. Ça a débuté comme ça…, Paris, Flammarion, , 243 p. (ISBN 978-2-08-137917-6).
  7. Jean-Dominique Brierre, Le Mystère Luchini, Paris, Plon, , 224 p. (ISBN 978-2-259-20444-6), p. 13-15.
  8. « Albums archivés. Le repas du passage Cottin », sur get.google.com (consulté le ).
  9. « Le passage Cottin », Flickr,‎ (lire en ligne, consulté le ).