Parti communiste des peuples d'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parti communiste des peuples d'Espagne
Partido Comunista de los Pueblos de España
Image illustrative de l'article Parti communiste des peuples d'Espagne
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général Carmelo Suárez et Ástor García (en conflit)
Fondation
Siège Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Idéologie Communiste
Anticapitalisme
Marxisme-léninisme
Internationalisme
Euroscepticisme
Républicanisme
Affiliation européenne Initiative des partis communistes et ouvriers
Affiliation internationale Conférences internationales des partis communistes et ouvriers
Couleurs Rouge
Site web http://www.pcpe.es/

Le Parti communiste des peuples d'Espagne (en espagnol : Partido Comunista de los Pueblos de España, PCPE) est un parti politique communiste espagnol.

Il est fondé le à la suite de l'unification de plusieurs factions marxistes-léninistes. Les collectifs des Jeunes Communistes constituent son organisation de jeunesse.

Historique[modifier | modifier le code]

Le parti est créé à l'issu du Congrès de l'unité communiste qui s'est tenu en décembre 1984 à Madrid. Il résulte de la fusion de plusieurs formations communistes qui s'étaient scindées du Parti communiste d'Espagne (PCE) au cours les années 1970 et 1980 car hostiles à la ligne eurocommuniste de Santiago Carrillo. S'unissent le Partido Comunista de España Unificado, le Movimiento de Recuperación del PCE, le Movimiento para la Recuperación y Unificación del PCE ou encore Candidatura Comunista. Le parti prend alors le nom de Partido Comunista (Parti communiste) pour se distinguer du PCE.

Le parti est rebaptisé Parti communiste des peuples d'Espagne (Partido Comunista de los Pueblos de España) en 1986. Rapidement après sa fondation, le PCPE obtient une reconnaissance officielle de la part de partis communistes d'importance, comme le Parti communiste d'Union soviétique ou certains autres partis communistes européens au pouvoir dans le bloc de l'Est.

En 2000, le Parti communiste ouvrier espagnol (PCOE) fusionne avec le PCPE. L'organisation conserve l'appellation "PCPE" mais la publication du parti, Nuevo Rumbo (Nouvelle direction), devient Unidad y Lucha (Unité et lutte). Une partie des militants du PCOE refuse ce qu'elle considère comme une absorption de son parti par le PCPE et maintient donc le PCOE malgré la fusion.

Au cours des années 2000, le PCPE intensifie ses relations internationales avec les différents partis et organisations communistes et progressistes du monde, spécialement en Europe. Il prend part à la Festa do Avante de 2008 du Parti communiste portugais et publie pour l'occasion une édition entièrement en portugais de son journal Unité et Lutte. Il participe aussi au 90e anniversaire du Parti communiste de Grèce (KKE) et au 40e anniversaire du KNE (organisation de jeunesse du KKE). En outre, il prend part en 2008 au congrès des différents partis communistes et des syndicats d'Inde, par le biais de son chargé des relations internationales, Quim Boix.

Le 11 mai 2009, son secrétaire général Carmelo Suárez prend part à Athènes à la présentation d'un document conjoint de vingt-et-un partis communistes de l'Union européenne, avant les élections européennes du 7 juin.

En avril 2017, une crise interne provoque un schisme dans l'organisation du parti qui abouti à l'existence de deux projets antagonistes de parti qui revendiquent les initiales du PCPE: l'un dirigé par Carmelo Suárez et l'autre par Ástor García.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Selon ses statuts :

« Le PCPE estime que l'installation du socialisme et du communisme dans l'État espagnol, objectif fondamental de notre parti, implique la réalisation et la consolidation du processus démocratique, anti-monopole, anti-oligarchique, et de la révolution anti-impérialiste, se prononçant en faveur de la l'unité de toutes les forces de la gauche sociale et politique dans un programme commun, sur la base de la reconnaissance de tous les droits des différentes nationalités, y compris le droit à l'autodétermination, et dont la proposition doit être la construction d'une République confédérale basée sur la principe léniniste de l'union volontaire de peuples libres. »

Participation aux élections[modifier | modifier le code]

Le PCPE rejoint brièvement la coalition électorale Gauche unie en 1987.

Publications[modifier | modifier le code]

En plus de Unidad y Lucha, le PCPE publie le revue théorique Propuesta Comunista (Proposition communiste). En outre, il édite avec neuf autres partis communistes internationaux, comme le Parti communiste de Grèce ou le Parti communiste du Venezuela, la Revue communiste internationale.

Liens externes[modifier | modifier le code]