Parc national de Minkébé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les réserves naturelles et autres zones protégées image illustrant le Gabon
Cet article est une ébauche concernant les réserves naturelles et autres zones protégées et le Gabon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Parc national de Minkébé
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 72324
Pays Drapeau du Gabon Gabon
Coordonnées 1° 40′ 47″ Nord 12° 45′ 34″ Est / 1.67977222, 12.75950278
Superficie 8 000 km2
Création 2002
Administration Agence nationale des Parcs nationaux

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Parc national de Minkébé

Géolocalisation sur la carte : Gabon

(Voir situation sur carte : Gabon)
Parc national de Minkébé

Le parc national de Minkébé est une aire naturelle protégée, de 8 000 km2, située dans le nord-est du Gabon, dans la province du Woleu-Ntem.

Massif forestier parsemé d'inselbergs et de clairières marécageuses, le parc de Minkébé recouvre un territoire où la présence humaine est peu marquée. Seuls quelques chasseurs fangs ou pygmées s'y déplacent quelquefois. Pourtant, une étude à montré une forte diminution du nombre de grands singes (gorilles et chimpanzés) dans la région vers 1994-1996. Il semblerait que la cause en soit une épidémie de fièvre ebola qui a également frappé le village de Mayibout, sur l'Ivindo. Quoi qu'il en soit, Minkébé conserve un grand nombre d'espèces animales et végétales.

Avec le parc national d'Odzala-Kokoua (République du Congo) et la réserve de faune du Dja (Cameroun), le parc national de Minkébé fait partie de la zone TRIDOM (TRInationale du Dja, Odzala et Minkébé) du Fonds mondial pour la nature (WWF), qui est important pour la protection des fôrets denses africaines du bassin du Congo[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Groupe Baastel, Projet « TRIDOM Conservation de la biodiversité transfrontalière dans l’interzone du Dja-Odzala-Minkébé au Cameroun, Congo et Gabon ». Évaluation à mi-parcours. Rapport Préliminaire, (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christophe Châtelot, « Au Gabon, une guerre inégale contre les pilleurs d’ivoire », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]