Paolo Volponi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paolo Volponi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Député de la République italienne
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
AncôneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Lieu de travail
Activités
Poète, écrivain, homme politique, acteur, écrivain de science-fictionVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Prix Marzotto (d)
Prix Viareggio
Prix Strega ( et )Voir et modifier les données sur Wikidata

Paolo Volponi (né à Urbino, le 6 février 1924, et mort à Ancône, le 23 août 1994) est un écrivain et poète italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Il ramarro (1948)
  • L'antica moneta (1955)
  • Le porte dell'Appennino (1960)
  • Memoriale (1962)
  • La nuova pesa (1964)
  • La macchina mondiale (1965)
  • Una luce celeste (1965)
  • I sovrani e la ricchezza (1967)
  • Accingersi all'impresa (1967)
  • La barca Olimpia (1968)
  • Olimpia e la pietra (1968)
  • Le mura di Urbino (1973)
  • La vita (1974)
  • Corporale (1974)
  • Foglia mortale (1974)
  • Il sipario ducale (1975)
  • Il pianeta irritabile (1978)
  • Poesie e poemetti 1946-1966 (1980)
  • Il lanciatore di giavellotto (1981)
  • Con testo a fronte (1986)
  • Le mosche del capitale (1989)
  • Case dell'alta valle del Metauro (1989)
  • Nel silenzio campale (1990)
  • È per un'impudente vanteria (1991)
  • La strada per Roma (1991)
  • Scritti dal margine (1994)
  • Il leone e la volpe (1995)
  • Poesie (2001)
  • Romanzi e prose I, II, III (2002-2003)

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Corporel, trad. de Michel Sager, Paris, R. Laffont, 1975
  • Le Duc et l'Anarchiste, Paris, R. Laffont, 1978
  • Le Lanceur de javelot, trad. de Jean-Marie Laclavetine, Paris, Flammarion, 1991
  • La Planète irritable, trad. de Louis Bonalumi, Paris, Flammarion, 1991

Notices d'autorité[modifier | modifier le code]