Palio de Fermo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Palio de Fermo est une manifestation populaire italienne très ancienne dont l’apogée est constituée par la Cavalcata dell'Assunta (Chevauchée de l'Assomption) celle-ci se déroule à Fermo (Marches) le 15 août de chaque année.

Les origines[modifier | modifier le code]

Les sources historiques présentes dans les archives de la ville attestent que depuis l’an 998 la Cavalcata dell'Assunta se déroule annuellement à Fermo le 15 août. Elle est dédiée à Notre Dame de l'Assomption (Santa Maria Assunta in Cielo), patronne de la ville, consacrée en la Cathédrale Maria Santa Assunta in Cielo. La procession religieuse, qui depuis l’église Sainte-Lucie montait jusqu’à la cathédrale et prit le nom de Cavalcata (chevauchée), est bien rendue par une miniature contenue dans le Missel de Firmonibus, document pergaménien réalisé en 1436. À la Cavalcata participaient les magistrats de la ville, les notables avec leur cour, les représentants des arts et métiers, les délégations des quatre-vingts châteaux (sujets de l’ancien état) qui offraient aussi leur palio. Tous faisaient des donations en argent ou en nature. Les vicaires des châteaux, montant leurs chevaux, fermaient le cortège. Le premier document qui relate de l’obligation d’offrir un palio de la part des châteaux date de 1182. À ce moment-là on comptait 3 châteaux : Monterubbiano, Montotto et Cuccure). Cette obligation confirme que la Cavalcata avait une signification religieuse mais aussi politique. Les statuts de la ville de Fermo datant du XIIIe siècle définissaient le règlement concernant le déroulement des manifestations, (course de chevaux, jeu de l’anneau, joute du taureau, spada stora et la quintana qui sont parmi les plus anciennes d’Italie et bien antérieures à celles des régions avoisinantes. Alternant périodes de décadence et de fastes, la Cavalcata abolie par Napoléon en 1808 fut rétablie après le congrès de Vienne. Elle fut arrêtée définitivement en 1860 avec l’arrivée des Piémontais. L’édition moderne date de 1982.

La course du Palio[modifier | modifier le code]

La course du Palio se déroule en fin d'après-midi : (de mane ante pranddium). Le nombre de quartiers (contrade) participants est de 10. Chaque contrada présente un cheval et un jockey à ses couleurs. La confrontation se déroule en trois courses (tensione) de 5 concurrents. Les deux premières constituées de 5 concurrents chacune (après tirage au sort) constituent les demi- finales. Les deux premiers de chaque tensione et le meilleur troisième se disputent la finale. Après lecture du règlement et tirage au sort du placement à la corde, les concurrents prennent place au départ de l’épreuve à Porte S. Francesco. Au signal ils se lancent dans les rues de la cité jusqu’à l’arrivée jugée au palais communal. Le gagnant est celui qui à la troisième tensione franchit en premier la ligne d’arrivée. Le gagnant remporte le palio, un étendard en soie précieuse. Après la remise des prix, la soirée se termine par un feu d'artifice.

Les dix quartiers ( contrade)[modifier | modifier le code]

Contrade historiques[modifier | modifier le code]

  • Pila
  • San Bartolomeo
  • Campolege
  • Castello
  • San Martino
  • Fiorenza

Contrade ajoutées[modifier | modifier le code]

  • Capodarco
  • Torre di Palme
  • Campiglione
  • Molini Girola

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]