Palais du rire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Palais du Rire)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fun House.
Lost City, une fun house transportable sur le thème oriental.
Une "roue de hamster" en tonneau à Lost City.
Vekkula à Linnanmäki.
Hof Freu Haus en 2006 à Düsseldorf.
Entrée de Lustiga Huset à Gröna Lund

Un palais du rire (Fun House) est une attraction de type parcours scénique ou walkthrough (traversée en promenade), situé dans les fêtes foraines et parcs d'attractions.

Concept[modifier | modifier le code]

Contrairement aux montagnes russes et flat-rides, les palais du rire ne possèdent pas de nacelles ou de rail : Le parcours s'effectue à pied en position debout, excepté les toboggans, rappelant parfois les portiques des parcours aventure.

Sur 2 à 4 niveaux, les passagers doivent traverser toute une succession d'agrès amusants déstabilisants, tels que escaliers en mouvement, tapis roulants, toboggans, tonneau tournoyant, ponts de singe, plateformes tournantes au sol et d’effets de surprises (jeux de lumière, fumée, soufflerie…).

Le parcours est souvent combiné avec un palais des glaces.

Il est particulièrement apprécié des enfants et effectué souvent en famille.

En version fixe dans quelques parcs d’attractions, les plus fréquents sont en version démontable dans les fêtes foraines.

Le premier Palais du rire français l'American Show, toujours d'actualité sur nos fêtes foraines, a été créé par Mr Elsermans William il y a plus de 25 ans.[réf. nécessaire]

Principaux portiques[modifier | modifier le code]

La plupart des agrès procurent des sensations d'autant plus déséquilibrantes qu'à la différence d'un escalier roulant ou un trottoir roulant, ils sont souvent dédoublés pour chaque pied, chaque côté effectuant des oscillations en va et vient de sens contraires. En outre les barres de maintien latérales restent fixes.

Ils sont souvent déclenchés en série par une cellule située en amont au passage de la personne et s'arrêtent automatiquement au bout d'une à quelques minutes.

Agrès mobiles[modifier | modifier le code]

  • Les grands tonneaux à cylindre rotatif de la hauteur du passager, dits "roue de hamster", qu'il doit traverser latéralement tout en marchant en avant ou en arrière, parfois doubles à rotations inverses,
  • Les escalators à doubles marches en va et vient inversés, de hauteur et inclinaison variable,
  • Les escaliers à marches basculantes pivotantes,
  • Les tapis roulants, pouvant au gré du forain changer de vitesse et de direction en cours de trajet,
  • Les plots verticaux escamotables alternés en quinconce,
  • Les grands plateaux circulaires tournants, sur lequel le passager doit marcher,
  • Les petits plateaux circulaires à grande vitesse faisant pivoter le passager, souvent successifs par quatre en rotations inverses,
  • Les passerelles longitudinales oscillant verticalement très rapidement,
  • Les doubles passerelles parallèles longitudinales oscillant horizontalement en sens inverse,
  • Les rampes de montée en va et vient,
  • Les passages sur creux et bosses en W montant et descendant alternativement,
  • Les tapis roulants inclinés sur rouleaux provoquant des secousses irrégulières sous les pieds,
  • Les nacelles se balançant latéralement,
  • Les trappes basculantes statiques ou mécaniques,
  • Les rouleaux compresseurs propulsant le passager vers l'extérieur,
  • Les plate-formes vibrantes,

Portiques fixes[modifier | modifier le code]

  • Les planches suspendues à un filet à traverser dits "ponts de liane", semblables à celles des parcours aventure,
  • Les "sauts de pompier", en devant descendre un étage en s'agrippant à une barre circulaire centrale,
  • Les montées et descentes sur un filet ou une échelle,
  • Les traversées dans un réseau de sandows enchevêtrés verticalement ou en croisillons,
  • Les traversées d'obstacles en punching ball,
  • Les surfaces musicales par la pose des pieds,

Toboggans[modifier | modifier le code]

  • Les toboggans droits,
  • Les toboggans majoritaires en colimaçon torsadé.

Le saut de pompier et les toboggans ainsi que parfois le tonneau, sont facultatifs pour les très jeunes enfants notamment et le passager peut choisir d'effectuer la descente par un escalier normal.

Intérieurs en obscurité[modifier | modifier le code]

Placés à l'extérieur ou dans l'obscurité, augmentant les effets de surprise :

  • Les travées plates ou vallonnées en multiples petits rouleaux oblongs transversaux successifs, pouvant être sur un support lui-même mobile en va et vient, et dont le passage en équilibre rappelle le patinage,
  • Les passerelles se balançant latéralement en opposition visuelle avec un cercle rotatif à points lumineux,
  • Des matelas, sol mous et trappes au sol.

Autres agrès[modifier | modifier le code]

  • Les jets d'air subits émanant d'un orifice au plancher,
  • Les souffleries depuis le plancher,
  • Les araignées géantes suspendues à un câble supérieur,
  • Les miroirs déformants.

Palais du rire principaux[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

  • Alpen Labyrinth sur les foires
  • Hollywood-Dreamland sur les foires
  • Hotel Tartüff à Phantasialand
  • Time Factory sur les foires

Autriche[modifier | modifier le code]

  • Ball Factory sur les foires

Danemark[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

Espagne[modifier | modifier le code]

Finlande[modifier | modifier le code]

France : Fêtes foraines[modifier | modifier le code]

  • Palais du rire, le Pirate (ALOHA)
  • One Man Show
  • One Man Show 2
  • Las Ferias (Sud de la France et férias)
  • Adventur Land
  • King's Circus
  • En juin 2015, fête foraine d'Orléans, le gérant Roby Graupner réunit le double palais « Showbiz » avec le simple « C'est fou ! », le parcours d'environ 35 min devenant l'un des plus grands du monde, s'effectuant sur une centaine de portiques, les passagers étant accueillis par Charlot puis Marilyn Monroe[1].

Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Suède[modifier | modifier le code]

  • Lustiga Huset à Gröna Lund, l'un des plus sophistiqués d'Europe.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Les palais du rire apparaissent dans plusieurs films comme “It”, “The Crowd”, “Speedy”, “Carolina Cannonball”, “I Love a Soldier”, “Beware Spooks!”, “Une demoiselle en détresse”, “La Dame de Shanghai”, “Massacres dans le train fantôme”, “L'Homme au pistolet d'or”, “Grease” et son titre phare You're the One That I Want.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Parcours dérivés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :