Palais des pionniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Palais des pionniers de Sébastopol
Palais des pionniers de Tolyatti
Ancien palais des pionniers de Sormovo.

Les palais des Pionniers étaient des centres de récréation pour la jeunesse, création, sport,  formation et activités extrascolaires des Pionniers et d'autres écoliers issus de l'Union soviétique (URSS). Après l'effondrement du Bloc Soviétique et l'Union soviétique elle-même, ils ont été transformés en centre d'activités de récréation sans connotation politique. 

Architecture[modifier | modifier le code]

Les précurseurs des palais des pionniers apparaissent dans les années 1920 et 1930 à Moscou et, plus tard, à Leningrad, Sverdlovsk, Tbilissi, Kiev, Irkoutsk et dans d'autres villes de l'Union soviétique. Le premier palais est inauguré à Kharkov, dans l'ancienne Maison de l' Assemblée de la Noblesse le 6 septembre 1935 [1] En 1971, il y avait plus de 3 500 palais des pionniers en URSS. Les premiers palais s'installent de fait dans d'anciennes résidences d'aristocrates de l'Empire russe nationalisées peu de temps après la prise de pouvoir soviétique de 1922. L'ancien Palais Anichkov, par exemple, est devenu le Palais Jdanov des jeunes pionniers  de Leningrad. Nommé en l'honneur d'Andreï Jdanov, il est l'un des palais les plus connus de l'Union soviétique. Des palais des pionniers sont également construits intentionnellement, en imitant le style des anciens palais aristocrates jusqu'à  la fin des années 1950, lorsque de nouveaux styles architecturaux ont commencé à être mis en place. Deux des plus grands palais des pionniers construits dans ce style nouveau sont le palais des de Moscou[2] construit en 1959-1963, et celui de Kiev construit en 1965[3].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Il y a quelques différences essentielles entre les écoles secondaires soviétiques et les palais des pionniers. Ces derniers se composaient de groupes et de sections spécialisés sur une activité. De plus, leur fréquentation n'est pas obligatoire pour les écoliers, et des programmes éducatifs sont conçus de sorte qu'ils ne chevauchent pas les heures de cours. Cependant, il y a aussi quelques similitudes: les groupes d'activité sont organisés par classes d'âge semblables à celles des classes de l'école, et l'accès aux palais des pionniers est entièrement gratuit. Le travail d'éducation au Palais est conçu pour cultiver l'intérêt des enfants dans le travail, la connaissance, le développement des capacités créatrices, l'orientation professionnelle et les talents amateurs. L'un des principaux principes des pionniers insiste sur la transmission dans ces centres: "Toi qui as été enseigné, enseigne à ton tour à ton camarade"[4].

Hors d'URSS[modifier | modifier le code]

Beaucoup de palais des pionniers ont été construits dans le Bloc de l'est et d'autres pays alliés Soviétiques au cours de l'existence de l'Union soviétique. Certains d'entre eux existent encore, comme le palais des pionniers d'Hanoi au Vietnam, le Palais des pionniers Ernesto Che Guevara Centrale de la Havane, Cuba, et le Palais des Pionniers et des élèves de Pyongyang en Corée du Nord [5],[6]. Les palais des pionniers chinois, quant à eux, ont la plupart du temps été convertis à d'autres usages[7].

Gallerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

]