Pablo Rey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pablo Rey
Pablo Rey Painter Artist.jpg
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Pablo Gabino Rey SendónVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Gabino Rey Santiago (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine
Mouvement
Site web

Pablo Gabino Rey Sendón, connu sous le nom de Pablo Rey, est un artiste peintre espagnol né à Barcelone en 1968.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d'artistes, il s'initie dans l'art de la peinture sous la conduite de son père, le peintre réaliste espagnol Gabino Rey (es)[1],[2]. Il obtient une licence en beaux-arts à l'Université de Barcelone[3].

Trajectoire[modifier | modifier le code]

En 1989, il reçoit le prix Talens, décerné dans le cadre du concours de peinture de la galerie Sala Parés à Barcelone puis en 1992, le prix Raimon Maragall i Noble, au même concours[3]. En 1994, l'université de Barcelone organise un appel à candidatures et acquiert une de ses œuvres pour la collection du Patrimoine[4]. Dans ses premières œuvres, il se manifeste comme un peintre néo-expressionniste qui va évoluer vers l’abstraction.

En 1996, il s'installe à New York, et participe en 1997 à la The Grammercy International Art Fair avec la galerie Pierogi 2000 ; il est aussi sélectionné avec d'autres artistes de New York pour participer à l'exposition New Tide, au Williamsburg Art & Historical Center de Brooklyn, New York[3],[5]. En 1998, il est sélectionné et rejoint à Juan Uslé, Francisco Leiro Lois (es), Pello Irazu, Antonio Murado (es), Victoria Civera (es) et d'autres artistes pour participer au film documentaire 98 EN NY, produit par Canal+, sur des artistes espagnols à New York[3].

En 1999, il voyage en voiture de New York au Texas ; de ce voyage il réalise une série d'œuvres intitulée NY-TX, qu'il expose dans la galerie Holland Tunnel Art Projects de New York en [6]. En 2004, il expose avec le peintre Luis Trullenque Dos pintores sobre un mismo lienzo (« Deux peintres sur une même toile ») dans le château de Benedormiens de Castell-Platja d'Aro[7].

En 2005, dans la présentation de l'exposition Estados Complementarios (« États complémentaires ») dans la Galerie Carmen Tatché, le philosophe et sociologue de l'Art Arnau Puig (es) a présenté le texte-catalogue La peinture en liberté et la liberté de peindre de Pablo Rey, texte introductif à l'œuvre et au concept esthétique du travail de l'artiste de Barcelone, en se basant sur la série de peintures exposées[8]. Sur le même acte artistique la critique et historienne de l'art Pilar Giró affirme que « Pablo Rey est une voix singulière dans le panorama artistique international et il a su concilier de manière particulière la rationalité et le lyrisme dans a son œuvre[9]. »

En 2009, il réalise l’exposition Conjuncions, où trois artistes peignent sur une même toile, avec Alex Pallí et Luis Trullenque. Cette oeuvre est exposée pendants la même année dans l’ancien monastère de Sant Feliu de Guíxols et ensuite, en 2011 à la Maison de Culture de Gérone[10].

En 2013, il réalise une exposition individuelle intitulée Recent Work à la fondation Maison Josep Irla, de Sant Feliu de Guíxols, et en 2014, il participe à l'exposition Framed, à la galerie Holland Tunnel de New York[11],[12].

Expositions individuelles[modifier | modifier le code]

Le peintre catalan a réalisé un grand nombre d'expositions, dont on peut souligner celles du Williamsburg Art & Historical Center de Brooklyn, New York ; 76Varick Gallery de New York ; Gallery of The Nederlandche Bank d'Amsterdam ; la IXe Biennale d'Art de la Ville d'Oviedo ; Holland Tunnel Art Gallery de New York ; Lewisham Art House de Londres et Mondo Art Gallery à Laren, Amsterdam[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Sélection d'œuvres choisies de différentes époques du parcours de l'artiste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « El pintor Gabino y el Dau al Set », ABC,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juin 2019).
  2. Begoña Paso, « Un merecido homenaje al pintor Gabino Rey », Diario La Voz de Galicia,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juin 2019).
  3. a b c d et e VV. AA., Pablo Rey 1996-2008 Pinturas, Madrid, SAP, , 164 p. (ISBN 9788469168899).
  4. (es) « Sèrie de paisatges antropomorfs, fiche de la série d'estampes conservée », sur Université de Barcelone (consulté le 21 juin 2019).
  5. (en) « Brooklyn Holland Tunnel Gallery », sur http://stilinovi.nl (consulté le 21 juin 2019).
  6. Paul Laster, « Brooklyn Spice », sur artnet, Artnet Magazine (consulté le 21 juin 2019).
  7. (es) Conxita Oliver, Fons d'Art del Castell de Benedormiens, Gérone, Ayuntamiento de Castillo y Playa de Aro - Concejalía de Cultura, , 157 p..
  8. (es) Arnau Puig, « La pintura en libertad y la libertad de pintar de Pablo Rey », Carmen Tatche Gallery (consulté le 21 juin 2019).
  9. (es) Arnau Puig, « Pablo Rey, Estados Complementarios », Carmen Tatche Gallery (consulté le 21 juin 2019).
  10. (es) « Pallí, Rey i Trullenque mostren "Conjuncions" », El Punt Avui,‎ 2009-07-2009 (lire en ligne, consulté le 21 juin 2019).
  11. (ca) « Exposició de Pablo Rey a Casa Irla », (consulté le 21 juin 2019).
  12. (en) « Ongoing exhibition 'Framed' at Holland Tunnel Gallery » (consulté le 21 juin 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :