Père de toutes les bombes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Père de toutes les bombes (russe : Авиационная вакуумная бомба повышенной мощности, « Папа всех бомб ») est une arme thermobarique russe qui est, selon certaines affirmations, quatre fois plus puissante que la MOAB américaine (surnommée la Mother of all bombs, que l'on peut traduire par « Mère de toutes les bombes »), ce qui en fait la plus puissante bombe non nucléaire du monde[1],[2]. Elle a réussi son premier test en grandeur réelle le 11 septembre 2007, après avoir été parachutée d'un Tupolev Tu-160[3].

La bombe contient 7,1 tonnes d'un nouveau type d'explosif, créé à l'aide de nanotechnologies[Lequel ?], générant l'équivalent de 44 tonnes de TNT[3],[4],[5]. En comparaison, la MOAB développe l'équivalent de 11 tonnes de TNT à partir d'un explosif de 8 tonnes. Son rayon de destruction est de 300 mètres, le double de la MOAB[6],[7].

Bien que ses effets aient été comparés à ceux d'une arme nucléaire, elle contient l'équivalent de 0,3 % de la bombe A larguée sur Hiroshima (qui a dégagé l'équivalent de 13 000 tonnes de TNT). La bombe Davy Crockett, l'un des plus petits engins nucléaires américains mis en service, peut dégager un minimum de 20 tonnes de TNT, mais dans ce cas de figure, elle sert surtout à irradier une cible dans le but de freiner l'avancée de troupes.

Sources[modifier | modifier le code]