Orgy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Orgy
Description de cette image, également commentée ci-après

Orgy sur scène en 2015.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock, electropop, metal alternatif
Années actives 19942005, depuis 2010
Labels Elementree Records, Reprise Records, D1 Music
Site officiel www.orgymusic.com
Composition du groupe
Membres Jay Gordon
Carlton Bost
Creighton Emrick
Nic Speck
Bobby Amaro
Anciens membres Ryan Shuck
Amir Derakh
Paige Haley
Bobby Hewitt
Jamie Miller
Ashburn Miller

Orgy est un groupe rock américain, originaire de Los Angeles, en Californie[1]. Orgy décrit son style musical rock industriel sous le terme de « death pop »[2]. Le groupe est mieux connu pour sa reprise de la chanson Blue Monday de New Order.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Orgy est formé en 1994 par le chanteur Jay Gordonet les guitaristes Amir Derakh et Ryan Shuck. Le bassiste Paige Haley, et le batteur Bobby Hewitt rejoignent bientôt cette formation. Derakh est connu pour avoir joué dans les années 1980 au sein du groupe de heavy metal Rough Cutt, et Hewitt était anciennement membre d'Electric Love Hogs. Gordon et Derakh étaient également producteurs de l'album homonyme de Coal Chamber[1]. En six mois, Jonathan Davis, qui jouait avec Shuck dans Sexart, signe Orgy au label de Korn, Elementree Records.

Candyass et Vapor Transmission[modifier | modifier le code]

En 1998, Orgy publie son premier album, Candyass, un titre inspiré du drag queen qu'ils ont rencontré, qu ise vend à deux millions d'exemplaires[3]. L'album comprend deux singles; une reprise de la chanson Blue Monday de New Order, et Stitches. La chanson Revival fait participer Jonathan Davis de Korn. Orgy fait ses débuts scéniques au EdgeFest, une émission radio annuelle qui se déroule à Tulsa, en Oklahoma, en 1998. Ils participent aussi à la tournée Family Values Tour avec Korn, Limp Bizkit, Ice Cube, Incubus, et Rammstein. Leur deuxième album, Vapor Transmission, orienté science fiction, est publié en 2000, et comprend les singles Fiction (Dreams in Digital) et Opticon.

Autres projets et Punk Statik Paranoia[modifier | modifier le code]

En 2001, Orgy publie la chanson Faces, la bande-son du film Zoolander[4]. Orgy est invité à jouer la chanson Opticon dans l'épisode Sin Francisco de Charmed[3],[5]. En fin 2003, les guitaristes Shuck et Derakh forment un projet parallèle, Julien-K, pour publier des chansons orientées électroniques enregistrées au sein d'Orgy[3]. Jay Gordon remixe aussi la chanson Points of Authority de Linkin Park, sur leur album Reanimation, qu'ils rebaptisent Pts.of.Athrty. Après la sortie de Vapor Transmission, Orgy quitte Reprise Records et a déjà coupé les ponts avec Elementree. Gordon lance son propre label indépendant, D1 Music, afin de publier son troisième album, Punk Statik Paranoia, en 2004.

Pause et retour[modifier | modifier le code]

En fin juillet 2008, Shuck informe les fans du retour d'Orgy. Shuck et Derakh publient leur premier album sous le nom de Julien-K, intitulée Death to Analog, en mars 2009. La même année, ils publient aussi un album avec Chester Bennington de Linkin Park sous le nom de Dead by Sunrise. Le 30 mars 2010, Shuck informe que le groupe fera une tournée en 2010[6]. Le 25 octobre 2010, Ryan Shuck et Amir Derakh informent qu'ils ne feront plus partie d'Orgy[7]. Le 7 novembre 2011, Blabbermouth.net détaille un conflit entre le chanteur Gordon et les guitaristse Shuck et Derakh qui aurait été hors de contrôle[8].

Le 3 février 2012, Orgy est annoncée pour une tournée de cinq semaines intitulée Bad Blood Tour. Jay Gordon reste le seul membre original d'Orgy à apparaître en tournée[9]. Le 4 août 2012, Orgy publie la démo d'une nouvelle chanson, Grime of the Century. En 2013, Orgy se lance dans la tournée Wide Awake and Dead Tour avec Vampires Everywhere! et Davey Suicide. Orgy lance un appel aux dons pour financer leur futur album[10]. En 2015, ils publient leur premier album en 11 ans ; un EP intitulé Talk Sick, et en prévoient un autre, Entropy, dans les mois qui viennent[11].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Le style musical du groupe est orienté metal alternatif[12],[13], rock industriel[14], metal industriel[15], rock électronique[16] et nu metal[17].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Candyass
  • 2000 : Vapor Transmission
  • 2004 : Punk Statik Paranoïa

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Trans Global Spectacle DVD

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Martin C. Strong, The Great Rock Discography, Edinburgh, Mojo Books, (ISBN 1-84195-017-3), p. 721.
  2. (en) « Orgy // Punk Statik Paranoia », Punkstatikparanoia.com (consulté le 11 avril 2014).
  3. a, b et c (en) « Amir Derakh – Bio », "Yamaha" (consulté le 3 janvier 2010).
  4. (en) « Zoolander [SOUNDTRACK] Various Artists » (consulté le 3 janvier 2010).
  5. (en) « Musical Guest Spots », The Wicca Box (consulté le 3 janvier 2009).
  6. (en) « Stolen From Church | Julien-K recording their follow up to "Death To Analog" », YouTube (consulté le 9 juillet 2011).
  7. (en) « Orgy news », Julien-k.com, (consulté le 9 juillet 2011).
  8. (en) « Former ORGY Members Slam JAY GORDON For Pulling An 'Axle Rose' », Blabbermouth.net (consulté le 8 novembre 2015).
  9. (en) « New ORGY Lineup Preparing To Hit The Road », Blabbermouth.net (consulté le 24 octobre 2016).
  10. (en) « Orgy Music fundraiser », sur Indiegogo (consulté le 12 avril 2015)
  11. (en) « Orgy To Release Talk Sick EP », sur Blabbermouth (consulté le 5 août 2015).
  12. (en) Lauren Wise, « Orgy, Joe's Grotto, 12/7/12 – Phoenix – Music – Up on the Sun », Blogs.phoenixnewtimes.com, (consulté le 16 février 2013).
  13. (en) Billboard – Google Books, Books.google.com.au, (lire en ligne).
  14. (en) John D. Luerssen, « Punk Statik Paranoia – Orgy : Songs, Reviews, Credits, Awards », AllMusic, (consulté le 16 février 2013)
  15. (en) « Daily Herald | Electronic Archive », Nl.newsbank.com, (consulté le 16 février 2013).
  16. (en) (en) « Orgy releases first new track in seven years « ReGen Magazine », Regenmag.com (consulté le 16 février 2013).
  17. (en) Tommy Udo, Brave Nu World, Sanctuary Publishing, , 163–166 p. (ISBN 1-86074-415-X).

Liens externes[modifier | modifier le code]