Ordre de l'Étoile rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ordre de l'Étoile Rouge
Орден Краснoй Звезды
Ordre de l'Étoile rouge Ordre de l'Étoile rouge
Décernée par Drapeau de l'URSS Union soviétique
Type Ordre à 1 classe
Éligibilité Soldats des forces armées soviétiques.
Décerné pour "Grande contribution à la défense de l'URSS en temps de guerre et en temps de paix pour assurer la sécurité publique"
Statut Plus décerné
Chiffres
Date de création 6 Avril 1930
Première attribution Septembre 1930
Dernière attribution 19 Décembre 1991
Total de récompensés 3 876 740
Importance

Ruban de la médaille
Ruban

L’ordre de l’Étoile rouge (en russe : Орден Краснoй Звезды, Orden Krasnoï Zvezdy) fut une des plus hautes décorations militaires soviétiques de l’Armée rouge, instituée par décret le .

Historique[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

L’Étoile rouge fut créée le pour récompenser toute personne ou groupe ayant rendu de grands services à la défense de l’Union soviétique, que ce soit en temps de paix ou de conflit armé.

Évolution[modifier | modifier le code]

  • Ainsi parmi les premiers décorés trouve-t-on, non seulement des pilotes et des marins, mais aussi de nombreux membres des troupes frontalières appartenant au ministère de l'Intérieur et de la sécurité nationale.
  • De 1941 à 1945, ce ne sont pas moins de 3 000 000 d’Étoiles rouges qui furent distribuées, dont certaines plusieurs fois à la même personne.

Description[modifier | modifier le code]

  • Étoile : étoile en argent massif avec émail rouge translucide, dont le centre représente un fantassin tenant un fusil à baïonnette et autour duquel est inscrite en alphabet cyrillique la devise « Travailleurs de tous les pays, unissez-vous ! » et au-dessous les lettres CCCP pour « URSS ». Diamètre de 17,6 mm.
  • Ruban : ruban rouge avec bande grise au centre.

Récipiendaires[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • Robert Werlich, Russian Orders, Decorations and Medals, Washington, Quaker Press, 1968.