Omar Hejira

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant marocain
Cet article est une ébauche concernant un homme politique marocain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Omar Hejira
Naissance
Oujda
Nationalité Flag of Morocco.svg Marocain
Profession

Omar Hejira est un homme politique marocain né à Oujda en 1967. Il est membre du comité central du parti politique marocain Istiqlal (indépendance), membre du conseil national et secrétaire de la section du parti de l’Istiqlal à Oujda. Le 7 septembre 2007, il a été élu parmi les 4 parlementaires de la circonscription Oujda Angad. Il a été élu conseiller lors des élections communales de 2009. Il a été élu maire de la ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et études[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Abderrahman Hjira parlementaire dans son vivant et ancien maire de la ville d'Oujda. Il est le frère de Ahmed Toufiq Hjira, ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement de l'espace dans le Gouvernement Abbas El Fassi.

Il a fait ses études de Pharmacie [1] en Pologne

Député de Oujda[modifier | modifier le code]

Il s'est d'abord porté candidat lors des Élections parlementaires de 2002 au Maroc où il a connu un échec avant de se représenter aux Élections parlementaires de 2007 au Maroc où il a été élu à la députation.

Maire de Oujda[modifier | modifier le code]

Incident de 2009[modifier | modifier le code]

Le scrutin du 12 juin 2009 a conduit 4 formations politiques au Conseil de la Ville : le PJD (21 sièges), le MP (14 sièges), l’Istiqlal (13 sièges) et le PAM (16 sièges). Un accord initial entre le PJD et le MP prévoyait une coalition pour gouverner la ville, et barrer la route au maire sortant, M. Haddouch (PAM), qui avait le soutien de Omar Hjira (Istiqlal), frère de Taoufiq Hjira, ministre de l’Habitat. Le jour de l’élection du Conseil, le pacha d’Oujda, lève la séance faute de quorum.

Omar Hjira est finalement élu maire de la ville avec 36 voix sur 65 contre 28 pour son adversaire du PJD [1].

La séance de vote, tenue à huis clos, a duré plus de 8 heures et a été interdite à la presse et aux leaders du PJD. Par ailleurs, le conseiller municipal Noureddine Boubker (PJD) a été victime d'un traumatisme crânien suite à une interaction avec les services de l'ordre qui ont bouclé toutes les voies menant à la municipalité[1].

Incident de 2015[modifier | modifier le code]

Lors des élections municipales de 2015, Omar Hjira remporte seulement 7 voix contre 28 voix pour le PJD et 30 voix pour le PAM [2].

Les élus du PAM et de l'Istiqlal refusent de se présenter pour élire le président de la commune [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Oujda : Omar Hjira, nouveau maire de la ville », sur Maghress.com,‎
  2. a et b « A Oujda, les élus commencent déjà les turpitudes », sur Panora Post,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]