Omar Jazouli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Omar El Jazouli)
Omar Jazouli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité
Autres informations
Condamné pour

Omar Jazouli est un homme politique marocain. Député de 1977, il a été président de l'Association des élus locaux de l'Union constitutionnelle (UC) en 2001[1]. Il est devenu maire de Marrakech en 2003[2]. Sous son mandat, Marrakech connaît un essor touristique considérable. La municipalité rénove le système d'égouts de la médina et facilite les opérations d'acquisition et de rénovation des riads touristiques par des étrangers. Il autorise la démolition du marché de Guéliz et la construction en lieu et place du Carré Eden. Sous son mandat enfin, une station d'épuration est créée dans le secteur du Sidi Ghanem et les anciennes zones d'épandage d'El Azzouzia sont asséchées, ouvrant la voie à l'aménagement du nouveau quartier[3].

Il a été maire de la ville pendant six ans jusqu'à sa défaite par Fatima-Zahra Mansouri par 35 voix contre 54 lors d'un vote du conseil municipal en juin 2009[4]. Le tribunal l'a reconnu coupable de détournement de fonds et il a également été accusé d'autres délits,[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Congrès des pouvoirs locaux et régionaux de l'Europe, Quel rôle pour les associations nationales de pouvoirs locaux, Council of Europe, , 101 p. (ISBN 978-92-871-4780-6, lire en ligne), p. 71
  2. « Omar Jazouli Marrakech en héritage », Jeune Afrique, (consulté le 3 novembre 2012)
  3. Michel PERALDI, Marrakech, ou le souk des possibles : Du moment colonial à l'ère néolibérale, Paris, Editions La Découverte, (lire en ligne)
  4. « Morocco's Marrakech elects first woman mayor » [archive du ], Al Arabiya (Saudi Arabia) via HighBeam Research Inscription nécessaire, (consulté le 3 novembre 2012)
  5. « Marrakech/Cour des comptes L’ex-maire condamné à rembourser », Le Economiste, (consulté le 3 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]