Olivier Nay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nay.
Olivier Nay
Description de cette image, également commentée ci-après
Olivier Nay
Naissance (51 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Formation

Olivier Nay, né le [1], est un politiste français, spécialiste des institutions internationales et des politiques d'aide au développement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est professeur de science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et enseignant-chercheur au Centre d'études et de recherches administratives politiques et sociales (UMR CNRS 8026).

Olivier Nay est membre honoraire de l’Institut universitaire de France (promotion 2008). Il a été membre du Conseil national des universités (2007-2015), dont il a exercé la présidence de la Section de science politique (2009-2015) et la vice-présidence de la Commission permanente (2011-2015). Il est depuis 2018 membre du comité exécutif de l'Association internationale de science politique (AISP/IPSA). Il également été vice-président de l'Association française de science politique (2010-2016), puis membre de son conseil d'administration (depuis 2016). Il a dirigé le Master de science politique de l'Université de Lille (2006-2011) et le Master de relations internationales de l’Université Paris 1 (2012-2014). Depuis 2014, il dirige le Master 'Développement et action humanitaire' de l’Université Paris 1. Il intervient dans le cycle de master à l'École nationale d'administration (ENA) depuis 2015. Il a été professeur invité à la School of International Public Affairs (SIPA) de Columbia University en 2018[2].

De 2003 à 2007, il fut conseiller principal auprès du Coordonnateur mondial de la lutte contre le sida à l’UNESCO, travaillant étroitement avec le Programme ONUSIDA et d'autres agences multilatérales, telles que la Banque mondiale, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ou le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Il est membre fondateur du think tank Santé mondiale 2030[3], créé en 2016 pour promouvoir les enjeux de la santé mondiale dans le cadre des Objectifs du développement durable.

Depuis une vingtaine d'années, il conduit des recherches sur les institutions politiques, du niveau local au niveau international. Il est l’auteur de publications scientifiques sur les organisations internationales, l'aide au développement et la production des savoirs de réforme, la gouvernance de la santé, et antérieurement sur les élus politiques, les pratiques d'assemblée et les politiques publiques européennes. Il a également écrit dans le domaine de l’histoire des idées politiques[4].

Il a publié dans des revues scientifiques telles que The Lancet, Journal of Public Policy, Governance, West European Politics, Journal of European Integration, International Political Science Review, Third World Quarterly, Revue française de science politique, Sociologie du travail, Politix, Mots, Politiques et management public, Swiss Political Science Review, Revue internationale de politique comparée, Critique internationale, Gouvernement et Action publique.

Principales publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF12987541)
  2. « Olivier Nay », sur Vimeo (consulté le 10 mai 2018)
  3. « Santé Mondiale 2030 » (consulté le 15 juillet 2018)
  4. Igor Martinache, « Olivier Nay, Histoire des idées politiques », Lectures,‎ (ISSN 2116-5289, lire en ligne, consulté le 30 novembre 2017)
  5. « Comptes rendus », Gouvernement et action publique, no 1,‎ , p. 131–147 (ISSN 2260-0965, DOI 10.3917/gap.171.0131, lire en ligne, consulté le 12 janvier 2018)
  6. Faure, Alain, « Olivier Nay, La région une institution. La représentation le pouvoir et la règle dans l espace régional », Revue française de science politique, vol. 50, no 50,‎ (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]