Noureddine Boukrouh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Noureddine Boukrouh
نورالدين بوكروح
Illustration.
Fonctions
Président du Parti du renouveau algérien
Biographie
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance El Milia (Algérie)
Nationalité algérienne
Parti politique PRA (1989-)
Diplômé de Université d'Alger
Religion Islam

Noureddine Boukrouh (en arabe نورالدين بوكروح), né le à El Milia, dans l'actuelle wilaya de Jijel en Algérie, est un acteur de la vie intellectuelle et politique algérienne depuis 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né le à El Milia, dans la région de Jijel[1]. En 1953, sa famille s’installe à Alger où il accomplit ses études primaires, secondaires et supérieures. Il est titulaire d’un Diplôme d’études supérieures (DES) en finances.

Entre 1973 et 1984, il travaille comme cadre dans le secteur économique public. De 1984 à 1989, il dirige une entreprise privée.

À l’avènement de la démocratie en 1989, il fonde le Parti du renouveau algérien (PRA) et le préside jusqu’en 1999[2]. Il a été candidat à la première élection présidentielle pluraliste de 1995[3]. Elle se déroule en pleine guerre civile algérienne.

Sous la présidence de Bouteflika, il sera nommé ministre dans les gouvernements algériens successifs entre 1999 et 2005.

De 1970 à 2017, il publiait dans la presse nationale algérienne des chroniques sur des sujets ayant trait a la politique, l'islam et les questions internationales.

Ses publications[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de plusieurs livres:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rachid Benyoub, Algeria 2002 Political Directory : Illustrated, , 235 p. (lire en ligne).
  2. Baki Mina et Lagarde Dominique, « Algérie: une ténébreuse affaire », sur lexpress.fr, (consulté le 12 juillet 2013)
  3. Toma, « Algérie : Boukrouh à propos des Travaux de l’Instance de consultations sur les réformes politiques : «Basta à l’errance constitutionnelle» », sur afriquehebdo.com, (consulté le 12 juillet 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]