Norma Sharp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Norma Sharp (née en )[1] est une soprano américaine, chanteuse d'opéra.

Norma Sharp est connue pour ses interprétations de Mozart et Richard Strauss et a chanté aussi Wagner au Festival de Bayreuth. Elle s'est produite surtout en Allemagne. Elle a eu une carrière internationale et a été professeur de chant à l'Académie de musique Hanns Eisler de Berlin à partir de 1982.

Carrière[modifier | modifier le code]

Norma Sharp est née à Shawnee (Oklahoma). Elle a étudié le chant et la musicologie à l'Université du Kansas[2] et a poursuivi ses études à la Hochschule für Musik und Theater Hamburg avec Helmut Melchert et à la Hochschule für Musik und Tanz Köln avec Peter Wirtsh[3]. Sa voix, qualifiée de soprano lyrique et spinto (en) l'a conduite à privilégier les interprétations de Mozart et Richard Strauss[4].

Elle prit part au Festival de Bayreuth de 1977 à 1981, notamment dans le Ring du centenaire dirigé par Pierre Boulez et mis en scène par Patrice Chéreau : elle chante Woglinde, l'une des Filles du Rhin dans L'Or du Rhin et dans le Crépuscule des dieux, et la voix de l'Oiseau de la Forêt (Waldvogel (de)) dans Siegfried, enregistrée dans la captation de 1980. Dans Parsifal, elle chante l'une des filles-fleur[5].

En concert, elle a surtout interprété des lieds romantiques et contemporains[4].

À partir de 1992, elle a professé le chant à l'l'Académie de musique Hanns Eisler de Berlin[4].

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « 20.7. Norma Sharp wird 70 », Der neue Merker (consulté le 26 mars 2014)
  2. David M. Cummings, International Who's Who in Music and Musician's Directory, Psychology Press, , 588–589 p. (ISBN 978-0-948875-53-3, lire en ligne), « Sharp,Norma »
  3. (de) « Norma Sharp », Theater der Zeit (consulté le 26 mars 2014)
  4. a b et c « Prof. Norma Sharp », Hochschule für Musik "Hanns Eisler" (consulté le 26 mars 2014)
  5. (de) « Norma Sharp », Bayreuth Festival (consulté le 8 mars 2014)
  6. Robert Levine, « Wagner: Der Ring des Nibelungen/Janowski », classicstoday (consulté le 26 mars 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]