Norica Nicolai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Norica Nicolai
Illustration.
Norica Nicolai en 2016.
Fonctions
Députée européenne

(9 ans, 11 mois et 17 jours)
Élection 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Groupe politique ADLE (2009-2014)
PPE (2014)
ADLE (2014-2019)
Sénatrice
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Sinaia
Drapeau de la Roumanie Roumanie
Nationalité Roumaine
Parti politique PNL (jusqu'en 2015)
ALDE (depuis 2017)
Diplômé de Université de Bucarest
Université Valahia
Profession Procureure
Avocate
Professeure assistante

Norica Nicolai

Norica Nicolai (né le à Sinaia) est une femme politique roumaine, membre de l'Alliance des libéraux et démocrates.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 2000 à 2008, Norica Nicolai a été sénatrice du județ de Cluj. Elle est élue députée européenne, le 7 juin 2009 et réélue le 25 mai 2014.

Du au , elle est vice-présidente de la Sous-commission sécurité et défense. Pendant cette même période, elle est également membre de la Commission des affaires étrangères, et de la Délégation à la commission de coopération parlementaire UE-Russie. De à , elle siège dans la Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres.

Depuis le , elle est membre de la Commission de la pêche.

Alors qu'à la suite des élections européennes de 2014, son parti fait le choix de quitter l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe et de rejoindre le Groupe du Parti populaire européen, Norica Nicolai, ne siège au sein de ce groupe que quelques jours, préférant retourner dans son ancien groupe[1], dont elle est devenue vice-présidente en novembre 2014.

Elle rejoint l'Alliance des libéraux et démocrates en août 2017.

Rapporteur sur l'Azerbaïdjan au Parlement européen et apologiste bien connue des autorités azerbaïdjanaises. Norica Nicolai a toujours été au centre des préoccupations des organisations de défense des droits de l'homme qui dévoilent les personnalités politiques qui défendent les intérêts azerbaïdjanais en Europe. Nicolai a été mise en vedette dans l'enquête menée par la Civic Solidarity, un réseau de 80 ONG membres, à la suite de sa déclaration publique blanchissant l'Azerbaïdjan. Dans ses déclarations, elle a appelé à reporter les résolutions du Parlement européen contre l'oppression des journalistes en Azerbaïdjan[2] et à "écouter les deux parties" lors des discussions concernant les arrestations de journalistes de l'opposition par les autorités azéries[3].

En 2015, après la résolution du Parlement européen qui invitait à prendre des mesures pour améliorer le triste bilan des droits de l'homme en Azerbaïdjan, Nicolaï a critiqué le Parlement pour son "arrogance", lui a conseillé de laisser le sujet aux diplomates[4] et a qualifié la résolution du Parlement européen d'anti-azerbaïdjanais[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]