Niyaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Niyaz
Pays d'origine Drapeau de l'Iran Iran
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical World music, musique folk, electronica, ghazal
Années actives 2005 – aujourd'hui
Labels Six Degrees Records
Site officiel Niyaz
Composition du groupe
Membres Azam Ali
Ramin Loga Torkian
Carmen Rizzo

Niyaz (نياز) est un groupe de musique d'origine iranienne. Le groupe a été créé en 2005 par le DJ, programmateur, producteur et mixeur Carmen Rizzo, la chanteuse et joueuse de santour Azam Ali, anciennement membre du groupe Vas, et Loga Ramin Torkian du groupe Axiom of Choice. En persan, « Niyaz » signifie « avoir besoin ».

La musique de Niyaz, décrite comme une « musique mystique avec une touche de modernité »[1], est principalement un mélange de mysticisme soufi et de trance. Niyaz adapte des airs populaires perses, indiens et méditerranéens, de la poésie et des chansons, notamment du mystique soufi Djalâl ad-Dîn Rûmî et les réinterprète avec une instrumentation occidentale

Leur premier album est sorti en 2005, leur deuxième en 2008 et leur troisième en 2012.

En 2013, Azam ali et Logan Ramin Torkian créent leur propre label Terrestrial Lane Productions, et après avoir fait appel à leurs fans via crowdfunding, sortent en Juin un album intitulé "lamentation of swan: A journey towards silence"

Prévu pour mars 2015, le quatrième album de Niyaz s'appelle The Fourth Light. Il est composé en hommage à une grande philosophe soufie et poétesse irakienne du VIIIe siècle, Rabia Al Basri (Rabia Al Adawiyya). Le mixage est assuré par Damian Taylor, qui s'est illustré auprès de Björk, Arcade Fire ou The Prodigy. Cette sortie sera l'occasion d'une grande tournée mondiale et d'un show multimédia en collaboration avec Jérome Delapierre , vidéaste et designer interactif.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jonathan Curiel, « NIYAZ - World music », San Francisco Chronicle, (consulté le 20 juin 2011)