Niodior

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Niodior
Palétuviers et palmiers
Palétuviers et palmiers
Géographie
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 13° 52′ 00″ N, 16° 43′ 00″ O
Administration
Région Fatick
Département Foundiougne
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+0
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
(Voir situation sur carte : Sénégal)
Niodior
Niodior
Îles au Sénégal

Niodior (ou Niodor) est une île du Sénégal située dans le Sine-Saloum, face à la pointe de Sangomar.

Administration[modifier | modifier le code]

Niodior, le village, est un chef-lieu d'arrondissement du département de Foundiougne dans la région de Fatick. Il compte un centre de santé, un crédit mutuel, et une poste (la Poste, pour transfert et réception de colis...), une Brigade secondaire, un centre de transformation des produits agricoles et de la mer; une maternité. Ce village compte quatre quartiers traditionnels: Baabaak, Damaal, Mbin Maak, Sinjaanlaa; et six cités dérivées : Médine, Babylon, cité plage, Diongolaa, jadiida, cité Delgado. Niodior a été créé par Bandé Niambo, une princesse qui est originaire du kansalaa Gabou. La seule religion du village est l'islam ; la plupart des musulmans sont des talibés de Cheikhna Cheikh Saadbou ibn Cheikh Muhammad Fadr. Le village compte deux jardins d'enfants, deux écoles primaires et un lycée d'enseignement français, deux écoles élémentaires et un CEM d'enseignement arabe ainsi qu'une école élémentaire franco-arabe. Le lycée de Niodior est l'un des meilleurs de la région de Fatick[réf. nécessaire]. Par plusieurs fois, ses élèves ont été primés par le conseil régional de la région[Quand ?].

Géographie[modifier | modifier le code]

Les localités les plus proches sont Djifer, Dionewar, la pointe de Sangomar, Diogane Sérére, Falia, Mar Lodj, Kololi, Kotu, Bakote, Fajara and Betanti.

La végétation comprend notamment mangroves, palmiers et baobabs.

Population[modifier | modifier le code]

Une thèse de 2006 évalue la population à 5 517 personnes[1]. Ce sont des Niodorois, un sous-groupe des Sérères.

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Centre de santé de Niodior

Les habitants de ce village se consacrent à la pêche, à la récolte et au séchage des coques et des huîtres sauvages, revendues à Dakar, en Gambie, à Kaolack ou en Casamance par des intermédiaires.

Dans la mesure où il n'existe guère d'emplois salariés sur l'île, des femmes et des hommes jeunes quittent le village pour des emplois saisonniers.

Les infrastructures sanitaires sont très limitées.

Les déplacements se font à l'aide de pirogues à moteur.

Niodior était peu connue jusqu'à la publication par Fatou Diome, née dans l'île en 1968, de son livre Le Ventre de l'Atlantique.

Avec le succès international de cet ouvrage, nombre de touristes souhaitent désormais découvrir les paysages au milieu desquels la romancière passa son enfance.

L'île a également été le témoin de plusieurs manifestations significatives, telles celles liées aux problèmes environnementaux des zones côtières et des petites îles en 1997 ou aux mutilations génitales féminines en 2000, qui réunit les représentants de 26 îles du Saloum.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie Fall, Dynamique des acteurs, conflits et modes de résolution pour une gestion durable des ressources naturelles dans la réserve de biosphère du Delta du Saloum (Sénégal), Université de Montréal, 2006, cité dans VertigO, septembre 2009 [1]

Personnalités nées à Niodior[modifier | modifier le code]

  • Famara Sarr (1947-?), Député à l'Assemblée nationale entre 1993 et 2007, ancien secrétaire général adjoint de la Ligue Démocratique, Ancien Vice Président du Conseil Régional de Fatick, Vice Président Conseil Départemental de Foundiougne.
  • Fatou Diome (1968), Écrivaine
  • Felwine Sarr (1972) , Économiste, Philosophe, Musicien

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fatou Diome, Le Ventre de l'Atlantique, Anne Carrière, 2003, 295 p. (ISBN 2843372380)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]