Nguyen Quoc Dinh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom vietnamien, le nom de famille, Nguyên, précède le nom personnel.
Nguyen Quoc Dinh
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité

Nguyên Quôc Dinh[1] est un juriste français, d'origine vietnamienne, mort avant 1992[2], professeur à la Faculté de droit de Paris, puis à l'Université de droit, économie et sciences sociales de Paris auteur d'un manuel classique sur le droit international public, publié à la LGDJ en 1975 (ISBN 2-275-01322-9) (plusieurs éditions posthumes : 6e édition en 1999 (ISBN 978-2-275-01588-0), 7e édition revue en 2002 (ISBN 978-2-275-02390-8), 8e édition en 2009 (ISBN 978-2-275-02390-8))

De format intermédiaire entre le manuel et le traité, son Droit international public a été complété par Patrick Daillier et Alain Pellet, qui ont poursuivi les rééditions.

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Sa thèse pour le doctorat en droit a été soutenue en 1941 à l'Université de Toulouse : Les Congrégations chinoises en Indochine française, préface de Paul Couzinet, Sirey, 1941 [3]
  • Le Futur statut de l'Indochine : Commentaire de la déclaration gouvernementale du 24 mars 1945 Nguyên Quôc Dinh, Nguyen Dac Khê
  • La Question du statut de l'État associé d'après la constitution de 1946

Polycopiés[modifier | modifier le code]

(publiés par Les Cours de droit d'après des notes d'étudiants dans les années 1966-1975)

  • Cours de méthodes des sciences sociales
  • Cours d'introduction à la sociologie politique
  • Cours d'institutions internationales
  • Cours de droit international public

Notes et références[modifier | modifier le code]