Netgem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Netgem
Image illustrative de l'article Netgem

Création 1996
Fondateurs Joseph Haddad, Olivier Guillaumin et Marc Bury
Forme juridique Société cotée en bourse sur l'Eurolist
Slogan Develop the Future of TV
Siège social La Défense
Drapeau de France France
Direction Christophe Aulnette
Actionnaires Famille Haddad (25,80 %), Eximium (12,33 %), Olivier Guillaumin (11,20 %)
Activité Télévision IP, Télévision interactive, middleware
Effectif 171 (2015)
Site web www.netgem.com

Capitalisation 94,6 M€ (23/01/2013)
Fonds propres 53.96 M€ (2011)
Chiffre d’affaires en diminution81.2 M€ (2012)
-4 %
Résultat net 10.7 M€ (2011)

Netgem est une société technologique française fondée en 1996 et spécialisée dans les décodeurs de télévision IP, et de télévision numérique terrestre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Netgem est une start-up fondée en 1996 à Courbevoie par Joseph Haddad, Olivier Guillaumin et Marc Bury, 3 polytechniciens. En 1997, elle produit sa première NetBox, une set-top box permettant d'accéder à Internet depuis un téléviseur[1]. Elle vend ses décodeurs à des opérateurs télécoms comme Telefonica ou Telecom Finland. Elle passe ensuite des accords avec des fabricants de téléviseur (Grundig, ITN et Profilo Telra) pour intégrer l'accès Internet à leurs appareils[2]. Elle est introduite en bourse sur le Nouveau Marché en avril 2000[3].

En 2002, l'entreprise rencontre des difficultés et licencie les trois quarts de son personnel[4]. Elle se repositionne alors avec succès sur le secteur plus porteur des décodeurs pour la TNT, la télévision par ADSL ou par câble. Les fournisseurs d'accès Neuf Telecom et Erenis choisissent en 2006 la NetBox pour fournir la TVHD à leurs abonnés[5]. Le 1er juin 2006, Netgem sort l'un des premiers décodeurs TNT, la NetBox 7600[6]. En décembre 2007, Netgem rachète Glowria, un loueur de DVD en ligne et opérateur de VOD[7]. Glowria fournit et opère pour différents clients (SFR, FNAC, DartyBox, M6, Carrefour...) des plateformes de Vidéo à la Demande sur PC ou sur la télévision(via le décodeur ou les TV connectées).

Fin 2008, le groupe Netgem et la FNAC s’associent pour lancer un nouveau service de télévision, dénommé le Pack TV. Il s'agit d'une offre qui combine télévision numérique terrestre (enregistrement HD, 5 chaînes de télévision Payante, EPG via Internet) et une offre étendue de vidéo à la demande (VOD, catalogue FNAC) sur la base d'un décodeur NETBOX type 8160.

En octobre 2008, NETGEM rachète une partie des actifs du groupe CPFK notamment la chaine de vidéoclubs VIDEO FUTUR ainsi que les automates CINEBANK. La filiale contenus, Video Futur Entertainment Group qui regroupe également Glowria est créée. NETGEM devient un fournisseur de solutions de bout en bout.

En 2009, NETGEM commence à se développer à l'international. Plusieurs contrats sont signés entre 2009 et 2010 notamment avec Elisa (Finlande), Melita Telecom (Malte), Monaco Telecom (principauté de Monaco), Spec-Com pour Algerie Telecom et Telstra (Australie). L'offre produit se diversifie avec l'apparition des MediaCenter, d'adaptateurs Internet et une offre applicative plus évoluée.

En janvier 2010, Netgem annonce la scission de son pôle contenus, Video Futur Entertainment Group. Cette décision résulte de la volonté du groupe d'adresser plus spécifiquement le marché professionnel (business to business) d'un côté et le marché consommateur (business to consumer) qui suivent un mode d'organisation et de fonctionnement différent.

Le 23 janvier 2013, Netgem annonce une OPA sur Vidéo Futur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]