Net-C

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo de Net-C

Adresse https://www.net-c.com
Commercial oui
Publicité oui
Type de site Messagerie web
Langue Multilingue
Inscription Gratuite
Siège social Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne)
Drapeau de la France France
Propriétaire Mail Object
État actuel En activité

Net-C (anciennement NetCourrier) est une messagerie web française, éditée par la société Mail Object, basée à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne.

Technique[modifier | modifier le code]

Net-C utilise la technique conçue par Mail Object. La plateforme propose une messagerie web, la synchronisation via de nombreux protocoles (POP, IMAP, Exchange ActiveSync, etc.), un calendrier, un disque virtuel et des albums photo ainsi que des applications pour smartphone (iOS, Android et Windows Phone).

La protection contre les virus, le courrier indésirable et l'hameçonnage du service est assurée en partenariat avec Vade Secure. Un filtre heuristique prédictif permet d'arrêter les menaces et de classer les messages non importants. Une désinscription aux bulletins d'information en un clic est également proposée.

Offre et modèle économique[modifier | modifier le code]

Net-C a adopté un modèle freemium. Il propose d'une part des boîtes aux lettres gratuites en contrepartie de bannières publicitaires dans la messagerie web. Il commercialise d'autre part, des offres payantes pour les particuliers (pack Premium et packs Cloud), les familles (pack Family) et les professionnels (pack Pro), offres sans publicité bénéficiant de services supplémentaires.

Outre la messagerie, Net-C permet l'achat de noms de domaine et assure l'hébergement de sites web.

Positionnement[modifier | modifier le code]

Net-C se présente comme protecteur des données personnelles de ses utilisateurs. Toutes les données sont stockées sur des serveurs situés en France, chez Écritel.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1998, Pascal Voyat[1] et Philippe Lenoir créent Francemail, service de messagerie francophone, accessible par Internet, Minitel et téléphone, qu'ils renomment l'année suivante FranceMel. En 1999, le service est acheté par le Groupe Lagardère qui le renomme NetCourrier[2]. En 2007, les deux fondateurs, par l'intermédiaire de la société Mail Object, achètent le service NetCourrier au Groupe Lagardère.

En 2008, NetCourrier ouvre une messagerie Web 2.0 sur la base de la technique dénommée MailObject. Il lance en 2010 des services adaptés aux enfants et à la famille : NetCourrier Enfants, NetCourrier Family.

En 2012, NetCourrier est rebaptisé Net-C. Net-C regroupe alors net-c.com, netcourrier.com, netcmail.com, netc.eu, netc.fr, francemel.fr ainsi que d'autres noms de domaine. En 2015, Net-C agrège les messageries grand public d'Alinto : lavache.com, perso.be, emailasso.net, inmano.com, monemail.com, mongenie.com et brusseler.com[3].

Net-C et Voila.fr[modifier | modifier le code]

En 2015, quand Orange annonce la fermeture de sa messagerie Voila, Net-C propose de reprendre les 500 000 adresses électroniques @voila.fr actives pour assurer la continuité du service [4]. Malgré la mobilisation d'une association d'utilisateurs [5] et une pétition d'utilisateurs, Orange refusera cette solution de sauvegarde [6].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cédric Brout, « Net-C face aux géants américains », Le Républicain Lorrain,‎ (lire en ligne)
  2. Jérôme Botiba, « Grolier dispose dorénavant de son propre service de messagerie gratuit », sur www.journaldunet.com, Journal du Net, (consulté le 11 janvier 2018)
  3. « Du changement dans la messagerie gratuite ou comment changer d'email », sur www.demainlemail.com, Alinto (consulté le 11 janvier 2018)
  4. Voilà c’est fini !, Korben.info
  5. Association pour la Sauvegarde de la Messagerie Voila.fr
  6. "Voila.fr c'est fini", et ça passe mal chez les internautes, L'Obs

Articles connexes[modifier | modifier le code]