Nazz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nazz
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock psychédélique[1], garage rock[1], power pop[2]
Années actives 19671969
Labels SGC Records
Composition du groupe
Anciens membres Todd Rundgren
Carson Van Osten
Thom Mooney
Robert « Stewkey » Antoni

Nazz est un groupe de rock psychédélique américain, originaire de Philadelphie, en Pennsylvanie[3]. Formé en 1967, il est le groupe dans lequel Todd Rundgren a fait ses débuts. Les activités de Nazz ne dure à peine que deux ans, avant sa séparation en 1969.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé par Todd Rundgren (guitare), Carson Van Osten (basse), Thom Mooney (batterie) et Robert « Stewkey » Antoni (chant, claviers). Le nom provient de la chanson des Yardbirds The Nazz are Blue, parue sur l'album Roger the Engineer[3]. Ils font leur début sur scène en juillet 1967, en première partie des Doors.

Leurs managers, John Kurland et Michael Friedman, refaçonnent le groupe à destination du marché des teenyboppers. Les Nazz signent chez SGC Records et sortent un premier album, Nazz, en octobre 1968, mais le succès n'est pas au rendez-vous, même si le single Open My Eyes / Hello It's Me, produit par le groupe lui-même, attire l'attention[3]. Hello It's Me atteint la 71e place des charts[3]. Le groupe part en Angleterre, au Royaume-Uni, pour enregistrer son deuxième album, mais des problèmes de visa écourtent le voyage[3]. Finalement, c'est à Los Angeles qu'ils entament l'enregistrement d'un ambitieux double album intitulé Fungo Bat[3]. Toutefois, l'album qui voit le jour en avril 1969, rebaptisé Nazz Nazz, est réduit à un seul disque : l'essentiel du matériel proposé par Todd Rundgren, nettement influencé par Laura Nyro, où il chante lui-même en s'accompagnant au piano, est laissé de côté. Échaudé, il quitte le groupe pour entamer une carrière solo, suivi peu après par Van Osten[3].

Désormais dominé par Stewkey, Nazz recrute le guitariste Craig Bolyn et le bassiste Greg Sempler pour pallier ces départs. En 1970 paraît Nazz III, constitué des chansons de Rundgren écartées de l'album précédent, mais où la voix de Rundgren a été effacée pour laisser place à celle de Stewkey. Courant 1970, Stewkey et Mooney rejoignent le groupe Fuse, lequel se produit à l'occasion sous le nom de « Nazz ». Après le départ de Mooney, Fuse devient Sick Man of Europe, et finit par se séparer en 1972[3]. Mooney joue par la suite dans divers groupes, tandis que Stewkey abandonne la musique ; les deux autres membres de Fuse, Rick Nielsen et Tom Petersson, connaîtront le succès dans les années 1970 en fondant Cheap Trick.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Open My Eyes / Hello It's Me
  • 1969 : Hello It's Me / Crowded
  • 1969 : Not Wrong Long / Under the Ice
  • 1970 : Some People / Magic Me

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Marky Ramone et Richard Herschlag, Punk Rock Blitzkrieg: My Life as a Ramone, Simon and Schuster, (ISBN 978-1-4516-8779-8, lire en ligne), p. 76.
  2. (en) Patricia Romanowski Bashe, Patricia Romanowski, Holly George-Warren et Jon Pareles, The New Rolling Stone Encyclopedia of Rock & Roll, Fireside, (ISBN 978-0-684-81044-7, lire en ligne), p. 695.
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Stephen Thomas Erlewine, « The Nazz Biography », sur AllMusic (consulté le 20 février 2018).