National Register of Historic Places

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une plaque typique se trouvant sur les propriétés listées du National Register of Historic Places.
Old Slater Mill, un district historique à Pawtucket, a été la première propriété listée dans le Registre[1] national le 13 novembre 1966.

Le Centre des monuments nationaux (National Register of Historic Places) est l'établissement officiel placé sous la tutelle du gouvernement fédéral des États-Unis qui conserve, restaure, gère, anime et ouvre à la visite l'ensemble des monuments (districts, lieux, objets et structures) au niveau fédéral. Il a été créé en 1966 par vote de la Loi américaine sur la conservation des sites historiques (National Historic Preservation Act, NHPA).

Le National Register a pratiquement toujours été géré par le National Park Service (NPS) qui lui-même dépend du Département de l'Intérieur des États-Unis. Son but est d'aider les propriétaires et les associations, telles que le National Trust for Historic Preservation, à coordonner, identifier et protéger les sites historiques des États-Unis. Bien que l'inscription sur la liste du National Register soit en elle-même surtout symbolique, elle permet néanmoins d'accorder quelques subventions aux propriétaires des lieux, l'inscription permettant fréquemment l'application de lois municipales dépendant de ce statut.

Historique[modifier | modifier le code]

George B. Hartzog, Jr., directeur[2] du National Park Service du 8 janvier 1964 au 31 décembre 1972.
Secrétaire d'État à l'Intérieur (1977–1981) Cecil D. Andrus en 1978.

Le 15 octobre 1966, le Historic Preservation Act crée le National Register of Historic Places et les State Historic Preservation Offices (SHPO)[3]. Au départ, le National Register se compose du National Historic Landmark avant la création du registre, ainsi que d'autres sites historiques dans le réseau du National Park Service[4].

Le passage de la loi, qui a été modifiée en 1980 et en 1992, a montré pour la première fois que les États-Unis avaient une politique[3],[5] de préservation historique à grande échelle. Le National Historic Preservation Act de 1966 exigeait que ces organismes travaillent en collaboration avec le SHPO et une agence fédérale indépendante, le Advisory Council on Historic Preservation (ACHP), pour faire face aux effets néfastes des activités du gouvernement fédéral sur la préservation historique.

Procédures de nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. National Register Information System, National Register of Historic Places, National Park Service. Retrieved April 11, 2007.
  2. National Park Service Directors and Directorate, Historic Listing of National Park Service Officials, National Park Service. Retrieved March 22, 2007.
  3. a et b National Historic Preservation Act of 1966, Public Law 102–575, National Register of Historic Places, site officiel. Retrieved March 21, 2007.
  4. Mackintosh, Barry. The Historic Sites Survey and National Historic Landmarks Program: A History, (PDF), National Historic Landmarks Program, site officiel. Retrieved March 23, 2007.
  5. Ferguson, T. J. « Native Americans and the Practice of Archaeology », (JSTOR), Annual Review of Anthropology, Vol. 25. (1996), pp. 63–79. Retrieved March 23, 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]