Najah Attar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Najah al-Attar
Fonctions
Vice-présidente de la République arabe syrienne
En fonction depuis le 23 mars 2006
En tandem avec Farouk Al-Chareh
Président Bachar el-Assad
Prédécesseur Zuhair Masharqa
Ministre de la Culture
1er décembre 197619 janvier 2000
Président Hafez el-Assad
Prédécesseur Poste créé
Successeur Maha Qanout
Biographie
Date de naissance (82 ans)
Nationalité Syrienne
Profession Linguiste
Écrivain
Vice-présidents de la République arabe syrienne

Najah al-Attar, née le 10 janvier 1933, est une linguiste, écrivain et femme politique syrienne. Elle est ministre syrienne de la Culture de 1976 à 2000 puis vice-présidente de la République arabe syrienne depuis 2006, poste qu'elle occupe en tandem avec Farouk Al-Chareh.

Avec les Premières dames Rania de Jordanie et Asma el-Assad de Syrie, elle est l'une des rares femmes avec un rôle politique aussi important au Moyen-Orient. Elle est la première femme ministre dans l'histoire de la Syrie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Najah Al-Attar naît le 10 janvier 1933 et grandit à Damas. Son père compte parmi les leaders nationalistes qui ont pris part à la révolte syrienne 1925-1927 contre le mandat français de Syrie.

Elle étudie à l'université de Damas, d'où elle sort diplômée en 1954. Elle décroche un doctorat en littérature arabe de l'université d'Édimbourg (Royaume-Uni) en 1958. Elle reçoit également un certain nombre d'autres diplômes, en relations internationales et dans la critique littéraire et artistique. Traductrice, elle enseigne dans des écoles secondaires à Damas après son retour du Royaume-Uni, puis travaille au sein du département de traduction du ministère de la Culture. En 1976, elle est nommée ministre de la Culture, poste qu'elle conserve jusqu'en 2000. Elle possède une importante collection de romans, d'éditoriaux et d'œuvres littéraires.

Ministre sur une très longue période et actuelle vice-présidente, son frère, Isam al-Attar, est le leader des Frères musulmans syriens et vit en exil à Aachen, en Allemagne, depuis les années 1970.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]