Myriam Tanant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Myriam Tanant, née le à Gaillard (Haute-Savoie) et morte le à Paris, est une dramaturge, traductrice, universitaire et metteuse en scène française de théâtre et d'opéra.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de l'Université, Docteur d'État, Professeur Émérite, elle soutient sa thèse "La prova infinita" : Giorgio Strehler entre pratique et recherche théâtrale[1] sous la direction de Mario Fusco, à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 où elle enseigne au sein de l'Institut d'études théâtrales et du Département d'italien et roumain le théâtre, la littérature française et italienne ainsi que le cinéma italien.

Elle a travaillé auprès des plus grands metteurs en scène de théâtre italien, notamment de Giorgio Strehler dont elle fut l'assistante au Théâtre de l'Odéon pendant dix ans.

Elle est l'auteur de nombreux essais portant particulièrement sur le théâtre et l'opéra italien.

Ses propres pièces ont été pour la plupart créées par Jean-Claude Penchenat.

Elle est le librettiste de l'opéra Dédale d'Hugues Dufourt (1995)

Elle a également traduit Luigi Pirandello et Carlo Goldoni pour la Bibliothèque de la Pléiade. Sa traduction de La Villégiature de Carlo Goldoni a été choisie par Alain Françon pour sa mise en scène de la pièce à la Comédie-Française en 2011[2]. Sa traduction de La Locandiera de Carlo Goldoni, achevée peu avant sa mort, est également mise en scène par Françon à la Comédie-Française en 2018.

Elle a mis en scène de nombreux opéras de Mozart, notamment à l'Opéra de Lyon.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

L’Audition, Fragments italiens l'Odéon-Théâtre de l’Europe

À dimanche, mis en scène par Jean-Claude Penchenat, à La Coupole, Sénart, 1995

Suite sans titre, mis en scène par Jean-Claude Penchenat, Théâtre de l'Olivier, 1997

La Discorde, mis en scène par Jean-Claude Penchenat au Théâtre des sources, Fontenay-aux-Roses, 2000

Bar franco-italien, Turin, Kaplan, 2008, (ISBN 978-88-89908-20-4), mis en scène par Jean-Claude Penchenat pour la Fondazione Teatro Piemonte Europa

Opéra[modifier | modifier le code]

Dédale, livret de l'opéra d'Hugues Dufourt, Levallois, Una corda, 1996, créé à l'Opéra de Lyon et Radio-France en 1995, sous la direction de Claire Gibault

Essais[modifier | modifier le code]

Giorgio Strehler, Arles, Actes Sud Papiers, 2007, (ISBN 978-2-7427-6838-7)

Traductions[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

L'Enclave des papes ou la Nouvelle Villégiature (Avec Jean-Claude Penchenat), mis en scène par Jean-Claude Penchenat, Maison de la Culture d'Amiens, 1984

Le Trio brisé, (Terzetto spezzato) d'Italo Svevo, mis en scène par Enrico D'Amato, Odéon-Théâtre de l’Europe, 1986

La Vérité, (La Verità) d'Italo Svevo, mis en scène par Enrico D'Amato, Odéon-Théâtre de l’Europe, 1986

Une des dernières soirées de carnaval (Avec Jean-Claude Penchenat), (Una delle ultime sera di carnovale) de Carlo Goldoni, Arles, Actes Sud Papiers, 1990, (ISBN 978-2-8694-3281-9)

Les Cuisinières (Le Massere) de Carlo Goldoni, Arles, Actes Sud Papiers, 1992, (ISBN 978-2-8694-3364-9)

Un homme exemplaire (Avec Jean-Claude Penchenat), (L'Uomo di mondo) de Carlo Goldoni, Arles, Actes Sud Papiers, 1994, (ISBN 978-2-8694-3380-9)

La Banqueroute (La Bancarotta) de Carlo Goldoni, Arles, Actes Sud Papiers, 1994, (ISBN 978-2-8694-3392-2)

La Trilogie de la villégiature de Carlo Goldoni, Paris, L'Avant-scène théâtre N° 1313-1314, 2011, (ISBN 2749812046)

Littérature[modifier | modifier le code]

Oiseaux de cage et de volière, (Uccelli da gabia e da voliera ) d'Andrea de Carlo, Paris, L. Levi- S. Messinger, 1984, (ISBN 2-86746-008-5)

Macno d'Andrea de Carlo, Paris, Grasset, 1986, (ISBN 2-246-35741-1)

Yucatan, d'Andrea de Carlo, Paris, Grasset, 1989, 978-2-246-39641-3

Amore, d'Andrea de Carlo, Paris, Grasset, 1996, (ISBN 9782246502319)

Le Conte des contes (Lo cunto de li cunti overo lo Trattenemiento de peccerille - Il Pentamerone) de Giambattista Basile, Paris, l'Alphée, 1986, (ISSN 0980-1995), Paris, Phébus, 2012, (ISBN 978-2-7529-0664-9)

Essais[modifier | modifier le code]

La Guerre du faux, d'Umberto Ecco, Paris : B. Grasset, 1985 (ISBN 2-246-34271-6), Paris : Librairie générale française, 1987, (ISBN 2-253-04187-4)

Pippo Delbono, Regards, Arles, Actes Sud Théâtre, 2010, (ISBN 978-2-7427-8787-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tanant, Myriam, « "La prova infinita" : Giorgio Strehler entre pratique et recherche théâtrale », http://www.theses.fr/,‎ (lire en ligne, consulté le 20 février 2018)
  2. « Le trilogie de La Villégiature »

Lien externe[modifier | modifier le code]