Musée ethnographique de Belgrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Musée ethnographique de Belgrade
Image illustrative de l'article Musée ethnographique de Belgrade
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
Ville Belgrade
Adresse Studentski trg
Stari grad
Coordonnées 44° 49′ 11″ nord, 20° 27′ 23″ est
Informations générales
Date d’inauguration Février 1901

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Musée ethnographique de Belgrade

Le Musée ethnographique de Belgrade (en serbe cyrillique : Етнографски музеј у Београду ; en serbe latin : Etnografski muzej u Beogradu) est une institution culturelle située à Belgrade, la capitale de la Serbie. Il se trouve sur le Studentski trg (« Place des Étudiants »), dans la municipalité de Stari grad. Le bâtiment qui abrite le musée est inscrit sur la liste des biens culturels de la Ville de Belgrade[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Musée Ethnographique (en serbe cyrillique : Етнографски музеј у Београду ; en serbe latin : Etnografski muzej u Beogradu) a été fondée en février 1901, mais ses racines remontent dans le passé. La collection d'objets ethnographiques a commencé au milieu du XIXe siècle. Au sein du Musée national de la Serbie (en serbe cyrillique: Сербсконародни музеум; en serbe latin: Serbskonarodni muzeum) il y a eu en 1844, un certain nombre d'objets ethnographiques. La première collecte systématique importante a été réalisée afin de participer à l'exposition slave, qui a eu lieu à Моscou 12,5 1867. En dépit de fait que tous les éléments alors recueillis sont restés à Moscou, cette exposition est importante car elle a initié la collecte systématique d'objets ethnographiques et étude ethnologique de la région en Serbie et dans les Balkans. Au sein de la Société savante serbe en 1872 une proposition concrète est donnée pour la création du musée qui garderait des objets ethnographiques. Cette année, Stojan Novaković a présenté une proposition et un projet de la création du Musée historique-ethnographique serbe et depuis lors, a travaillé sur la création d'un musée ethnographique distinct. L'idée d'un tel musée a été finalement réalisée en février 1901. Alors, la collection ethnographique à partir du Musée national a été déplacé dans un bâtiment séparé, un cadeau de Stevča Mihailović (marchand de Jagodina), et cette année est considérée comme la date d'établissement du Musée Ethnographique. Les premiers jours après sa fondation, le Musée Ethnographique possédait 909 pièces ethnographiques, 32 livres, un petit nombre de photos et un album très précieux d'aquarelles et de dessins de costumes folkloriques de Nikola Arsenović. Sima Trojanović a été nommé pour le premier directeur. Il a immédiatement commencé une collecte immense des objets et en 1904 le fonds du Musée abritait environ 8.500 pièces. Les éléments recueillis venaient de la région de l'ensemble de la péninsule des Balkans et ne font pas partie seulement d'une culture traditionnelle des Serbes, mais aussi d'autres groupes ethniques de la région. La recherche ethnologique et la collection d'objets sur le terrain ont déjà commencé en 1902. La première exposition permanente du Musée Ethnographique a ouvert ses portes le 20 septembre 1904 et depuis lors, les conservateurs de musée collectent en permanence des objets ethnographiques, de sorte que le fonds du musée est en constante augmentation. Au cours de la Première et la Seconde Guerre mondiale Musée Ethnographique a perdu un grand nombre d’objets qui ont été détruits pendant la guerre. Grâce à la préservation des modes de vie traditionnels dans les Balkans, après la Première Guerre mondiale, on continue à remplir des fonds du musée, et en 1926 a imprimé le premier numéro du Bulletin du Musée ethnographique (Glasnik etnografskog muzeja), qui, jusqu'à présent, sort régulièrement. Après la Seconde Guerre mondiale, on a entamé l'étude ethnologique systématique des terrains ethnographiques, on a fait un certain nombre d'études individuelles, et on a commencé à travailler sur la conservation systématisée et sur des bases scientifiques des objets.

Bâtiment du musée[modifier | modifier le code]

Après avoir à plusieurs reprises changé sa location- de la maison de Stevča Mihajlović qui se trouve au coin des rues Knez Mihailova et Birčaninova, et du bâtiment au coin des rues Njegoševa et Knjeginje Zorke (1938) jusqu’au bâtiment adapté de la garde du complexe du palais sur Terazije (1945-1948) [2]- Musée a déménagé, en 1951, dans le bâtiment au coin de Place des étudiants 13 et Uzun Mirkova 2, construit en 1933 et 1934, selon le projet de l'architecte Aleksandar Djordjević [3] . Il a été construit pour les besoins de l'ancienne Bourse de Belgrade, en tant qu’une construction à des fins résidentielles-commerciales. Selon ses caractéristiques architecturales, le bâtiment appartient à la conception moderniste mûre alors que verticalité accentuée porte des influences étrangères, principalement allemands. [4] Élevé comme un bâtiment de cinq étages dans une position de premier plan dans l'environnement du Parc académique à proximité immédiate des bâtiments universitaires (bâtiment de Grande École - aujourd'hui Rectorat de l'Université de Belgrade[5], la construction de la Nouvelle université – la Faculté de Philologie), les institutions culturelles (bâtiment de l’Université nationale Kolarac[6]) et les bâtiments administratifs de la ville (le bâtiment de la municipalité de Belgrade - aujourd'hui Cinémathèque yougoslave[7], la police de la ville) immédiatement après la construction a été reconnu comme une œuvre d'une valeur extraordinaire, aujourd'hui valorisés comme une partie importante du corps de l'architecture en Serbie [8] . Le but initial de la bourse avait jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale à la guerre, pour, à la fin de la guerre a changé fin à une partie du bâtiment. Au début des années cinquante du XXe siècle, une partie de la cave, le rez-de-chaussée, la mezzanine, le premier et deuxième étage sont cédés au Musée Ethnographique. Dans la période 1951-1954 on a effectué des travaux de rénovation de cette partie du bâtiment dans le but de placer les collections du musée et des fonds et d’organiser des activités d'exposition, et avec la prochaine adaptation réalisée au cours de 1983-1984, le bâtiment a été presque entièrement sur les cinq étages adapté aux fins d’un musée. Adaptations du bâtiment sont principalement liées à la personnalisation de l'intérieur à sa nouvelle position, tandis qu’on a préservé l'authenticité de sa façade et de la zone d'entrée monumentale. En tant qu'œuvre de valeurs urbaines architecturales, culturelles et historiques où il y a une institution culturelle qui chérit un patrimoine ethnographique riche, le Musée ethnographique a été déclaré en 1984 pour le monument culturel.

Le musée aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le Musée Ethnographique a ouvert huit expositions permanentes jusqu’aujourd’hui et il y a eu lieu 300 expositions temporaires. L'exposition permanente occupe trois niveaux du bâtiment. Aujourd’hui, Musée Ethnographique abrite un grand nombre d'objets ethnographiques, distribués dans des collections séparées (meubles, bijoux, traditions, costumes, architecture populaire, l'industrie, l'élevage, le transport, objets de culte, etc.), il a l'une des plus riches bibliothèques spécialisées dans les Balkans et publie des publications professionnelles, dispose d'un service de conservation qui gère pratiquement tous les types de matériaux, dispose d'un grand espace d'exposition, organise des vastes recherches ethnographiques et a beaucoup de volonté et de connaissances pour l'étude ethnologique et anthropologique du XIXe siècle. Depuis le 7 juin 2013, dans le Musée Ethnographique, est présentée la liste du patrimoine culturel immatériel de la République de Serbie composée de 27 éléments.[9]

Sources[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

Un stećak devant le musée

Créé en février 1901, le Musée ethnographique de Belgrade abrite plus de 150 000 pièces présentant au public la vie quotidienne dans les campagnes et les villes des Balkans et notamment dans les pays de l'ex-Yougoslavie[10]. Il présente des vêtements et des costumes traditionnels, des tapis (kilim) et des tapisseries, des meubles et des objets divers (bijoux, ustensiles de cuisine, outils, objets traditionnels).

La collection de vêtements est particulièrement développée ; elle témoigne, notamment dans les villes, d'une européanisation progressive du costume au cours du XIXe siècle[11] ; la collection de costumes traditionnels des campagnes est particulièrement riche, avec notamment des costumes de mariée serbes du XIXe siècle. Le musée conserve également des dessins, des aquarelles et des lithographies, œuvres de voyageurs, d'amateurs ou d'artistes locaux, représentant des hommes et des femmes en tenues traditionnelles[12].

On peut aussi découvrir des instruments de musique comme la guzla ou le kaval et se familiariser avec l'habitat traditionnel des Balkans (maison pannonienne, maison typique de la Morava, ferme des Alpes dinariques...).

Le Musée publie le Bulletin du Musée ethnographique (Glasnik Etnografskog muzeja).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sr)(en) « Ethnographic Museum », sur http://beogradskonasledje.rs, Site de l'Institut pour la protection du patrimoine de la ville de Belgrade (consulté le 31 octobre 2012)
  2. (en) [http://"" « "" »], sur https://sr.wikipedia.org/sr/%D0%95%D1%82%D0%BD%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84%D1%81%D0%BA%D0%B8_%D0%BC%D1%83%D0%B7%D0%B5%D1%98_%D1%83_%D0%91%D0%B5%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%83#cite_note-1, Завод за заштиту споменика културе града Београда, досије споменика културе Етнографски музеј; З.М., „Етнографски музеј у Београду“, ГМГБ 1, 1954, 316–321. (consulté en "")
  3. https://sr.wikipedia.org/sr/%D0%95%D1%82%D0%BD%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84%D1%81%D0%BA%D0%B8_%D0%BC%D1%83%D0%B7%D0%B5%D1%98_%D1%83_%D0%91%D0%B5%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%83#cite_note-2
  4. https://sr.wikipedia.org/sr/%D0%95%D1%82%D0%BD%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84%D1%81%D0%BA%D0%B8_%D0%BC%D1%83%D0%B7%D0%B5%D1%98_%D1%83_%D0%91%D0%B5%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%83#cite_note-3
  5. https://sr.wikipedia.org/sr/%D0%95%D1%82%D0%BD%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84%D1%81%D0%BA%D0%B8_%D0%BC%D1%83%D0%B7%D0%B5%D1%98_%D1%83_%D0%91%D0%B5%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%83#cite_note-4
  6. https://sr.wikipedia.org/sr/%D0%95%D1%82%D0%BD%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84%D1%81%D0%BA%D0%B8_%D0%BC%D1%83%D0%B7%D0%B5%D1%98_%D1%83_%D0%91%D0%B5%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%83#cite_note-5
  7. https://sr.wikipedia.org/sr/%D0%95%D1%82%D0%BD%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84%D1%81%D0%BA%D0%B8_%D0%BC%D1%83%D0%B7%D0%B5%D1%98_%D1%83_%D0%91%D0%B5%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%83#cite_note-6
  8. https://sr.wikipedia.org/sr/%D0%95%D1%82%D0%BD%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84%D1%81%D0%BA%D0%B8_%D0%BC%D1%83%D0%B7%D0%B5%D1%98_%D1%83_%D0%91%D0%B5%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%83#cite_note-7
  9. https://sr.wikipedia.org/sr/%D0%95%D1%82%D0%BD%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D1%84%D1%81%D0%BA%D0%B8_%D0%BC%D1%83%D0%B7%D0%B5%D1%98_%D1%83_%D0%91%D0%B5%D0%BE%D0%B3%D1%80%D0%B0%D0%B4%D1%83#cite_note-8
  10. (en) « Musées (3) », sur http://www.beograd.rs, Site de la Ville de Belgrade (consulté le 31 octobre 2012)
  11. (en) « Urban costumes », sur http://www.etnografskimuzej.rs, Site du Musée ethnographique de Belgrade (consulté le 31 octobre 2012)
  12. (en) « Art Collection », sur http://www.etnografskimuzej.rs, Site du Musée ethnographique de Belgrade (consulté le 31 octobre 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]