Bourse de Belgrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
image illustrant la Serbie image illustrant l’économie image illustrant la finance
Cet article est une ébauche concernant la Serbie, l’économie et la finance.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Bourse de Belgrade
Београдска Берза
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
Ville Belgrade
Coordonnées 44° 49′ 19″ N 20° 24′ 47″ E / 44.822033, 20.41296744° 49′ 19″ N 20° 24′ 47″ E / 44.822033, 20.412967
Fondation 1894
Indices BELEX15, BELEXline, SRX
Site web http://www.belex.rs/

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Bourse de Belgrade

La Bourse de Belgrade (en serbe : Beogradska Berza, a.d. et Београдска Берза, а.д.) ou BELEX est le marché officiel des actions en Serbie.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Bourse de Belgrade a été fondée le et elle a réalisé ses premières transactions en janvier 1895. Ses dernières transactions furent effectuées en avril 1941, au moment de l'invasion du Royaume de Yougoslavie par les forces de l'Axe. Elle fut officiellement fermée en 1953 par le régime communiste alors en place. Elle rouvrit ses portes en 1989 sous le nom de Marché des capitaux de Yougoslavie et elle reprit son ancien nom de Bourse de Belgrade en 1992[1].

En 2001 fut entreprise une vaste politique de privatisation et la Bourse de Belgrade commença à coter et à échanger les actions des entreprises récemment privatisées. En décembre 2001, elle signe un accord avec la bourse d'Athènes en vue de se doter d'un nouveau système permettant le recours à des transactions électroniques (OASIS electronic trading system)[2]. En 2002, les obligations de la République de Serbie commencèrent à s'y négocier et, en septembre 2004, la Bourse de Belgrade fut admise au sein de la Fédération des bourses d'Europe et d'Asie (FEAS)[1],[3].

En mai 2003, un accord est signé entre le gouvernement luxembourgeois et la bourse de Belgrade qui inclut l'installation d'un dispositif d'accès à distance, et une participation financière de 425 000 euros du Luxembourg pour aider la bourse slave à se moderniser[4].

En 2004, l'index BELEXfm est créé pour suivre l'évolution des entreprises inscrites au marché non régulé. En décembre 2007, elle a signé un accord de partenariat avec les bourses de Macédoine, de Zagreb et Ljubljana[1].

En 2008, la crise emporte la bourse de Belgrade dans sa chute : de janvier à octobre, elle perd 58%[5].

En décembre 2008, un nouvel accord est signé avec le gouvernement du Luxembourg pour mettre en place au sein de la bourse de Belgrade un site de secours en cas d’incident et d’évacuation de la salle de marché principale[6]. En décembre 2010, un nouvel accord est signé avec le Luxembourg et le Monténégro dans le cadre d'un transfert de technologie entre les bourses des trois pays[7].

Indices[modifier | modifier le code]

La bourse de Belgrade possède trois indices :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]