Mouton Cadet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mouton Cadet
Image illustrative de l'article Mouton Cadet
L'étiquette d'une bouteille de Mouton Cadet.

Pays Drapeau de la France France
Siège social Pauillac
Fondation 1930
Appellations bordeaux
Marque Mouton Cadet
Cépage merlot, cabernet sauvignon et cabernet franc
Volume produit 11 millions de bouteilles
Personnes clés baron Philippe de Rothschild, puis baronne Philippine de Rothschild
Autre production Réserve Mouton Cadet
Site internet www.moutoncadet.com

Le Mouton Cadet est un vin de marque en appellation bordeaux, produit par la société « Baron Philippe de Rothschild SA ». Ce vin ne doit pas être confondu avec le « Petit-Mouton », qui est le second vin du château Mouton-Rothschild.

Origine et évolution[modifier | modifier le code]

Le Mouton Cadet est créé en 1930 par la décision du baron Philippe de Rothschild de déclasser une partie du vin rouge produit par le prestigieux domaine du château Mouton-Rothschild ; ce vin est commercialisé après son élevage, en 1932[1]. Il le nomme « Mouton Cadet » car Philippe de Rothschild est lui-même le cadet de la famille.

Si les vins de 1930 et 1931 sont produits sur le domaine, dès l'année suivante l'approvisionnement est complété par la production d'autres domaines de la commune de Pauillac, puis de Saint-Estèphe et du reste du Haut-Médoc, pour faire face à la demande parisienne[1]. D'un « second vin », Mouton Cadet se transforme en un vin de marque. Comme les décrets du 14 novembre 1936 créent les appellations d'origine contrôlée (AOC) pauillac et bordeaux et que le Mouton Cadet est fait à partir de vins venant de nombreuses communes du vignoble de Bordeaux, il passe sous l'appellation générique bordeaux.

La production s'est diversifiée sous l'appellation bordeaux, le vin rouge est complété par le Mouton Cadet blanc à partir des années 1970 et par « Le Rosé de Mouton Cadet ».

Assemblage et volumes[modifier | modifier le code]

Bouteille de Mouton Cadet 2010.

Il s'agit d'un vin de négociant, réalisé par assemblage de vins de différentes origines qui peuvent être produit sur l'ensemble du vignoble de Bordeaux, provenant notamment de l'Entre-deux-Mers et de la Haute Gironde (Blayais), fait par des coopératives ou par des vignerons indépendants[2].

Les Mouton Cadet rouge et rosé sont constitués de merlot (65 % en moyenne), de cabernet sauvignon (20 %) et de cabernet franc (15 %). Le blanc est fait à partir de sauvignon (65 %), de sémillon (30 %) et d'un peu de muscadelle (5 %)[1].

Le volume total des ventes de Mouton Cadet dans près de 150 pays est d'environ onze millions de bouteilles, à 80 % en rouge[2]. En France, le Mouton Cadet est un des bordeaux les plus vendus, avec 1,6 million de bouteilles vendues en 2013 en grande distribution[3].

Réserve Mouton Cadet[modifier | modifier le code]

Un autre vin de marque a été créé par la même société pour correspondre au marché des restaurants et des cavistes, la marque « Réserve Mouton Cadet », déclinée en quatre appellations : médoc, saint-émilion, graves (rouge et blanc) et sauternes. La production totale sous ce nom est de 900 000 bouteilles[2].

Enfin, une autre marque concerne des vins de cépage produits dans le vignoble du Languedoc-Roussillon : la gamme « Cadet d'Oc »[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Site Officiel », sur http://www.moutoncadet.com/ (consulté le 11 janvier 2014).
  2. a, b, c et d César Compadre, « Mouton Cadet, un pionnier à l'international », Sud-Ouest,‎ 29 novembre 2012 (lire en ligne).
  3. « Statistiques de vente (www.rayon-boissons.com) » (consulté le 10 janvier 2014).

Articles connexes[modifier | modifier le code]