Mountain Men (groupe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mountain Men
Composition du groupe
Membres Mathieu Guillou (« Mr Mat »)
Ian Giddey (« Barefoot Iano »)
Denis Barthe
Olivier Mathios

Mountain Men est un groupe composé du guitariste français Mathieu Guillou et de l'harmoniciste australien Ian Giddey.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 2005 que débute l'histoire du groupe[1]. Mathieu Guillou dit « Mr. Mat » rencontre Ian Giddey dit « Barefoot Iano » lors d'une jam session[2]. Mathieu Guillou est un guitariste français et Ian Giddey est un harmoniciste australien, qui a notamment accompagné Graeme Allwright et Riké de Sinsemilia[2].

En 2006, ils se produisent au tremplin Blues sur Seine et dont ils remportent le prix Electro-Acoustique[3]. Ils joueront notamment au FestiBlues international de Montréal en août 2007[2].

Le disque autoproduit Spring Time Coming sort en mai 2009[2],[4]. La même année, le groupe est récompensé au Festival de Blues de Cognac[5]. En janvier 2010 ils jouent à Memphis lors de l'International Blues Challenge (en)[5].

Lors de la dernière tournée d'Alain Bashung, ils assurent la première partie de l'artiste pour un soir[6]. C'est là qu'ils rencontrent et qu'ils signent avec Echo Production qui rééditera leur album Spring Time Coming[6]. L'album sera nominé aux Awards à Memphis dans la catégorie meilleure autoproduction de l'année[6].

En 2012 sort leur deuxième album studio, Hope, où sont invités un grand nombre de musiciens (Marion Ferrieu, Victor Démé, Anne Temperville, Catherine Simon, Patrice Bon, Arash, Ben, Dim et David, David Laurent, Guillaume Marocco, Piero Martin, Yves Béraud, ainsi que Dams & Brain)[6]. L'album contient comme titres Egotistical et une reprise de Smells like Teen Spirit de Nirvana[6]. Le groupe fait pour cet album une tournée au Burkina Faso[6].

Lors de leur tournée Hope, ils jouent un soir des reprises de Brassens durant trois heures à Saint-Malo, devant près de 450 personnes[6]. Ils décident d'enregistrer cette soirée et en font un album, Mountain Men chante Brassens qui sortira en 2014[6].

En février 2015 sort l'album Against The Wind[7]. Il contient une reprise du titre de Ray Charles, Georgia On My Mind[7].

Pour l'album Black Market Flowers, Denis Barthe (ex-Noir Désir) joue de la batterie[8]. Il compte treize morceaux dont deux en français[9]. Le disque sort le 18 novembre 2016[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Concerts[modifier | modifier le code]

Le groupe a fait plusieurs centaines de concerts[11]. Jazz Radio en dénombre six cent à travers la France, l'Europe et l'Amérique du nord[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eglantine Chabasseur, « L’air frais des Mountain Men », sur rfi.fr, (consulté le 1er novembre 2017).
  2. a b c et d « Le 18 avril 2014 au Poste à Galène, retrouvez le duo Mountain Men. », sur frequence-sud.fr, (consulté le 1er novembre 2017).
  3. « Mountain Men », sur halle-verriere.fr (consulté le 1er novembre 2017).
  4. Luis Pedro, « Mountain Men, solide comme un rock », sur ledauphine.com, (consulté le 1er novembre 2017).
  5. a et b « Les Mountain Men à Memphis », sur soulbag.fr, (consulté le 1er novembre 2017).
  6. a b c d e f g et h Hervé Gaudy, « "Moutain Men" au Sans Réserve de Périgueux ce soir, jeudi 4 mai. », sur francebleu.fr, (consulté le 1er novembre 2017).
  7. a et b Jean-Michel Ogier, « "Against the wind", un vent de liberté dans le blues de Mountain Men », sur francetvinfo.fr, (consulté le 1er novembre 2017).
  8. Agnès Bonfillon, « Mountain Men, les punks qui font du blues », sur rtl.fr, (consulté le 1er novembre 2017).
  9. Jean-Francois Lixon, « Mountain Men en tournée avec "Black Market Flowers", un nouvel album très rock », sur francetvinfo.fr, (consulté le 1er novembre 2017).
  10. « Mountain men : fini le duo ! », sur ladepeche.fr, (consulté le 1er novembre 2017).
  11. « Mountain Men, du blues à l’âme », sur Rolling Stone (consulté le 1er novembre 2017).
  12. « Les Mountain Men reviennent avec un nouvel album "Black Market Flowers" », sur jazzradio.fr, (consulté le 1er novembre 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]