Moshava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une moshava (en hébreu מושבה, au pluriel מושבות (moshavot)) était un type de village rural juif en Syrie sous l'Empire ottoman, établi par des membres du Vieux Yichouv à partir de la fin des années 1870 et pendant les deux premières vagues d'immigration juive sioniste : la Première et la Deuxième Alya.

Contrairement à un kibboutz ou un moshav, deux types de villages qui apparaissent au début du XXe siècle, toutes les terres et propriétés d'une moshava sont privées. Les tous premières moshavot ont été établies par des membres de la communauté juive et des pionniers de la Première Alya arrivant en Palestine ottomane[1].

Petah Tikva, la première moshava, est surnommée la « Mère des Moshavot » (en hébreu אם המושבות (Em Hamoshavot))[2]. Elle a été fondée en 1878 par des membres du Vieux Yichouv, tout comme Gei Oni (qui deviendra plus tard Rosh Pina avec l'arrivée de la Première Alya).

Les 28 moshavot établie par le Vieux Yichouv et la Première Alya[modifier | modifier le code]

Année de fondation Nom Commentaire
1882 Rishon LeZion
1882 Rosh Pina À la place de la Gei Oni, qui avait été établie en 1878
1882 Zikhron Yaakov
1882 Petah Tikva Établie après une première tentative en 1878
1883 Mazkeret Batya Sous le nom Ekron
1883 Ness Ziona Initialement Nahalat Reuven
1883 Yessud Haméala
1884 Guedera
1889 Bat Shlomo (en)
1889 Meir Shfeya (en)
1890 Rehovot
1890 Mishmar-Hayarden
1891 Hadera
1892 Ein Zeitim (en)
1894 Motza
1895 Hartouv
1896 Metoula
1896 Beer-Touvia Réétablie et renommée par les Amants de Sion; elle avait d'abord était implantée en 1887 sous le nom Castina
1898 Bnei Yehuda À ne pas confondre avec le moshav Bnei Yehouda (en), plus récent
1898 Mahanaïm Abandonné en 1912 avant de devenir une Kevutza (en) en 1916
1899 Ilania Initialement Sejera
1901 Mas'ha Renommé Kfar Tabor en 1903
1901 Yavnéel
1901 Ménahamia
1903 Beit Gan (en)
1903 Atlit
1903 Giv'at Ada
1904 Kfar Saba

Cette liste n'inclut pas les cinq implantations éphémères de la Première Alya dans le Hauran.

Les moshavot aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John W. Bennett, « Reviewed Work: Moshava, Kibbutz, and Moshav: Patterns of Jewish Rural Settlement and Development in Palestine by D. Weintraub, M. Lissak, Y. Azmon », American Journal of Agricultural Economics, Oxford University Press, vol. 53, no 2,‎ , p. 380 à 382 (ISSN 1467-8276, JSTOR 1237479)
  2. (en) Jerome R. Verlin, Israel 300 Years, Pavilion Press (ISBN 1414507356, lire en ligne), p. 184.