Monozukuri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le monozukuri est un concept japonais désignant l'art de concevoir et de produire des objets techniques.

Littéralement, le terme signifie "fabriquer (zukuri) des choses (mono)" et est utilisé pour désigner les activités de fabrication (manufacturing).

Il possède également un sens large qui recouvre également les activités d'ingénierie du procédé (production engineering), de gestion de la chaîne logistique (supply chain management) et dans une moindre mesure d'achats ; dans ce sens, il n'existe pas aujourd'hui de traduction satisfaisante tant en anglais qu'en français.

Depuis le début des années 2000, le monozukuri a été remis à la place d'honneur par les institutions publiques et de grandes entreprises industrielles japonaises, telles que NEC, Nissan, Toshiba, Sharp ou Toyota. L'enjeu est de maintenir la compétitivité de l'industrie de l'archipel, menacée par la montée en puissance de la Chine et par l'appréciation du yen, en transformant les atouts industriels spécifiques (monozukuri capabilities) des entreprises japonaises en facteurs suffisamment différenciants pour que leurs centres de production restent localisés sur l'archipel.

Historique[modifier | modifier le code]

Le concept de monozukuri est apparu aux alentours de 900 apr. J.-C. à Kyoto (Japon).

C'est probablement grâce aux valeurs ainsi établies dans la culture japonaise que le Japon a pu à deux reprises - lors de sa réouverture au monde à l'ère Meiji et après la Seconde Guerre mondiale - rejoindre rapidement le peloton des grandes nations industrielles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]